ALGÉRIE
13/09/2018 10h:57 CET | Actualisé 13/09/2018 11h:03 CET

Casbah: 400 dossiers d'attribution de logements en étude

Les travaux, qui avaient débuté de façon effective après l’exécution des études et travaux d’urgence, notamment au niveau de la Mosquée et du Hammam du Dey “sont en phase d’achèvement au niveau de La Poudrière”.

HuffPost Algerie
Maison en ruine a la Casbah d'Alger

Le wali d’Alger Abdelkader Zoukh a indiqué, mercredi à Alger, que 400 dossiers de familles résidant dans des bâtisses menaçant ruine à la Casbah d’Alger étaient, actuellement, en étude en vue de leur attribuer prochainement de logements décents. 

Lors d’une visite de travail et d’inspection dans la commune de la Casbah pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de mis en oeuvre du “Plan permanent de Sauvegarde et de Mise en valeur du Secteur Sauvegardé (PPSMVSS) de la Casbah d`Alger et des travaux de rénovation des palais, mosquées et bâtisses historiques, M. Zoukh a fait savoir que 400 dossiers de familles résidant des bâtisses menaçant ruine dans le vieux Casbah étaient actuellement en étude en vue de leur attribuer prochainement des logements décents”. 

Il a cité, dans ce contexte, “le relogement récent de quelque 500 familles de la Casbah dans de nouvelles cités”. 

Au cours de ce déplacement à travers les ruelles de la Casbah et l’échange avec ses habitants, M. Zoukh a pris connaissance de cas de familles vivant dans des conditions pénibles, déclarant, à ce propos, que “des mesures immédiates seront prises en leur faveur”. 

Afin d’éviter l’occupation à nouveau des bâtisses de la Casbah après le relogement de leurs habitants, les accès seront condamnés en dur en attendant leur restauration progressive, a-t-il précisé. 

Après s’être enquis de l’état d’avancement des travaux de mise en oeuvre du  PPSMVSS et des travaux de restauration des Palais, mosquées, sites historiques et d’aménagement des canalisations d’évacuation, M. Zoukh s’est félicité du lancement en force de ces travaux grâce à des compétences et expertises purement algériennes. 

Le recours à 14 bureaux d’études et 17 entrepreneurs pour les chantiers de rénovation a permis d’assurer plus de 2400 emplois, a ajouté le wali rappelant l’enveloppe budgétaire 2600 milliards de centimes dégagée à cet effet outre l’affectation d’une enveloppe supplémentaire au titre de l’année 2018 (sans toutefois en dévoiler le montant). 

Les travaux, qui avaient débuté de façon effective après l’exécution des études et travaux d’urgence, notamment au niveau de la Mosquée et du Hammam du Dey “sont en phase d’achèvement au niveau de La Poudrière”, a dit le wali avant d’ajouter que “pour ce qui est du Palais du Dey, l’étude est en cours et les travaux non encore lancés”. 

Par ailleurs, le wali d’Alger a exhorté les entrepreneurs en charge des ateliers de restauration à utiliser les mêmes matériaux et bois ayant servi à la construction de ces monuments, et ce pour une rénovation “correcte et intégrée”. 

Concernant les travaux relatifs aux canalisations principales du vieux Casbah, et qui constituaient un grand obstacle, M. Zoukh a fait savoir qu’ils étaient “sur le point d’être achevés” et que la Direction des ressources en eau de la wilaya d’Alger avait  entièrement pris en charge ces travaux. 

Lors de sa tournée, le wali d’Alger s’est enquis, également, des travaux de réhabilitation de 336 portes et 10 sources d’eau tout au long du circuit touristique, qui s’étend du Boulevard de la Victoire jusqu’à la placette Abdelhamid Ben Badis. 

A ce titre, M. Zoukh a appelé les chargés de ce projet à accélérer la cadence des travaux afin que la Casbah retrouve son lustre d’antan.