ALGÉRIE
02/05/2019 10h:37 CET

Attendus depuis 2007, les travaux du premier centre anti-cancer de Tiret débuteront prochainement

Ce projet de centre anti-cancer a été inscrit en 2007, puis gelé en 2015 avant d'être relancé en 2018.

gorodenkoff via Getty Images

La première pierre d’un centre anti cancer (CAC) a été posée mercredi à Tiaret dans le cadre de la célébration de la journée internationale des travailleurs.

Le wali de Tiaret, Abdeslam Bentouati, a rappelé, à cette occasion, que ce centre, inscrit en 2007, puis gelé en 2015 avant d’être relancé l’année dernière pour une enveloppe de 5,5 milliards DA, épargnera les pénibles déplacements aux malades.

Ce centre régional, d’une capacité d’accueil de 130 lits, et dont les travaux sont fixés pour un délai de 30 mois, renferme trois principales structures (un hôpital du jour, un bloc de chirurgie et un autre de chimiothérapie), une piste d’atterrissage d’hélicoptères pour les cas d’urgence et une pharmacie centrale, selon un exposé présenté par le directeur des équipements publics, Sofiane Hafedh.

Le wali de Tiaret a indiqué que ce CAC est une des structures relevant du pôle sanitaire en cours de réalisation à hai Es-sénia de Tiaret. Il s’ajoute à un complexe mère-enfant inauguré le 1er novembre 2018, ainsi qu’un centre pour brûlés qui sera lancé en travaux dans trois mois. Un cahier des charges est en cours d’élaboration et un avis d’appel d’offres sera annoncé pour le choix de l’entreprise dans deux semaines.

S’agissant des projets prévus dans la wilaya, le chef de l’exécutif a fait état devant la presse, du projet de construction d’une  faculté de médecine dont l’étude a été réalisée, en attendant les affectations budgétaires. “L’encadrement pédagogique est disponible et la wilaya a eu un écho favorable des enseignants qui exercent dans les hôpitaux du pays pour aider à la réussite de ce projet”, a-t-on fait savoir.

Le service des urgences de l’hôpital de Ksar Chellala “sera bientôt inauguré”, en plus de la levée du gel de projets de polycliniques dans les communes d’Ain Kermes, Ain Dhab et Takhmert.

La carte sanitaire de la wilaya sera renforcée aussi par la réalisation d’un pôle sanitaire privé sur la route d’Alger permettant aux médecins d’ouvrir des cabinets et des cliniques.

La célébration de la Journée internationale des travailleurs a été marquée par des interventions de spécialistes sur le cancer et les moyens de prévention et une cérémonie pour honorer 30 employés du secteur de la santé et des présidents d’associations activant dans le domaine d’aide aux cancéreux et aux cardiaques.