TUNISIE
06/10/2019 23h:11 CET | Actualisé 06/10/2019 23h:11 CET

Attayar sera dans l'opposition annonce Mohamed Abbou (mais son porte-parole nuance un peu)

Selon Ghazi Chaouachi, la situation est compliqué que cela...

Le secrétaire général du Courant Démocrate (Attayar) Mohamed Abbou a annoncé, dimanche, sur sa page Facebook, que son parti sera dans l’opposition.

“Notre peuple a choisi de ne pas nous placer à la première place pour pouvoir former le gouvernement. Conformément à notre vision d’un Etat fort et juste, nous acceptons son choix et nous serons dans une opposition sérieuse et responsable, comme nous l’avions promis” a-t-il annoncé.

 

Intervenant sur les ondes de Mosaïque Fm (Vidéo ci-dessus), Ghazi Chaouachi, porte-parole du parti, a confirmé les propose de Mohamed Abbou en y apportant cependant quelques nuances.

“Nous refusons dès à présent de rentrer dans une coalition que ce soit avec Ennahdha ou avec 9alb Tounes” a-t-il dit d’emblée estimant qu’Ennahdha a échoué quand elle était au pouvoir. Quant à 9alb Tounes, Ghazi Chaouachi estime qu’il existe de nombreuses réserves contre lui.

“Nous aurons un bloc parlementaire respectable avec 18 à 20 députés. Il est certain qu’il y aura des négociations pour former une majorité. S’il y a une majorité qui nous plait, qui est capable de régler les problèmes que traverse le pays et de construire une Tunisie nouvelle, nous en ferons partie pour l’intérêt du pays. Nos électeurs nous ont élu pour gouverner” a-t-il affirmé avant de poursuivre: “Je le répète, il sera impossible de faire une coalition avec 9alb Tounes ou Ennahdha mais on pourrait faire partie d’une composition capable de satisfaire tout le monde. Je ne parle pas de composition en termes de sièges ou de postes au gouvernement, non je parle de composition d’un programme pour sortir le pays de la crise”.

Selon lui, son parti pourra théoriquement soutenir un gouvernement sans forcément en faire partie en lui accordant la confiance et en votant les lois qu’il propose: “Il existe des scénarios et des compositions de coalition sur lesquels on peut tomber d’accord”.

Malgré tout, l’optimisme n’est pas de mise chez Ghazi Chaouachi: “Il y a aujourd’hui un grand problème au niveau de la formation d’une majorité et au niveau de la formation de la minorité qui sera dans l’opposition. Ces résultats ne donnent pas beaucoup d’optimisme pour être honnête”.

“Je vous le dis, le plus probable c’est qu’Ennahdha et 9alb Tounes vont s’allier avec la réthorique de l’intérêt national, de la stabilité du pays et pour dépasser la crise qui pourrait résulter d’une dissolution du parlement” avec comme partenaires Al Karama, le Parti Destourien Libre ou encore Tahya Tounes prédit-il.

Selon le porte-parole d’Attayar, “une dissolution du parlement serait catastrophique. La Tunisie ne supportera de nouvelles élections” a-t-il conclu.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.