TUNISIE
09/07/2018 08h:52 CET

Attaque de Ghardimaou: Le ministre de l'Intérieur par intérim promet des représailles par "tous les moyens possibles"

“Les institutions militaire et sécuritaire se tiennent totalement prêtes à traquer les terroristes jusque dans leur terrier”

FETHI BELAID via Getty Images

Le ministre de l’Intérieur par intérim Ghazi Jeribi a appelé les Tunisiens à resserrer leurs rangs pour faire face à toutes les tentatives visant à déstabiliser le pays et à saper le moral des sécuritaires et militaires dans cette conjoncture délicate.

“Les institutions militaire et sécuritaire se tiennent totalement prêtes à traquer les terroristes jusque dans leur terrier”, a affirmé Ghazi Jeribi qui a présidé ce dimanche le conseil régional de sécurité à Jendouba.

“Les forces de sécurité et de l’armée, tous corps confondus, sont prêtes à lancer des représailles contre les terroristes avec tous les moyens disponibles”, a assuré le ministre de l’Intérieur par intérim, affirmant la disposition de l’État à ne ménager aucun effort pour parachever le processus de lutte contre le terrorisme et pour en tarir les sources. 

Ghazi Jeribi a également mis l’accent sur le rôle des Tunisiens et en particulier ceux habitant dans la zone frontalière dans la divulgation d’informations sur les terroristes, promettant des garanties nécessaires dans ce sens.

 Il a appelé les Tunisiens à soutenir les sécuritaires et les militaires et les familles des martyrs de la nation dont l’éloge funèbre sera prononcé lundi au siège de la direction générale de la Garde nationale à la Caserne d’El Aouina.

Le ministre de l’Intérieur par intérim s’est déplacé dimanche dans le gouvernorat de Jendouba pour y présider le conseil régional de sécurité.

Auparavant, Ghazi Jeribi s’était rendu à l’hôpital régional de Jendouba, où il s’est enquis de l’état de santé des gardes nationaux blessés lors de l’attaque terroriste survenue ce dimanche à Ain Soltane qui a fait six morts et trois blessés.

Un guet-apens

Des sources sécuritaires ont indiqué que les terroristes ont utilisé une bombe artisanale qui a explosé sur la route reliant le parc national d’El Feija et la localité d’Esraya près d’Ain Soltane, lors du passage de la patrouille faisant 6 morts parmi les membres de la garde nationale.

Après l’explosion de la bombe artisanale, les terroristes ont procédé à un tir en rafales de trois directions en ayant recours à trois types de calibres de balles selon les informations fournies par les mêmes sources sécuritaires.

Des témoins oculaires ont confirmé que la région qui a été la cible de ce guet-apens est une région non couverte par le réseau de téléphonie mobile et d’internet ce qui empêche toute tentative de communication et d’appel au secours.

Selon les données préliminaires, les terroristes se sont emparés des armes des agents qui sont tombés en martyrs.

Cette attaque a été revendiquée par la phalange “Okba Ibn Nafaa”, liée à Al Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI). 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.