ALGÉRIE
31/03/2016 14h:22 CET | Actualisé 31/03/2016 14h:22 CET

Syrie: Assad dit être prêt à la tenue d'une présidentielle anticipée

Sana Sana / Reuters
Syria's President Bashar al-Assad speaks during an interview with Russia's RIA news agency, in Damascus, Syria in this handout picture provided by SANA on March 30, 2016. REUTERS/SANA/Handout via Reuters ATTENTION EDITORS - THIS PICTURE WAS PROVIDED BY A THIRD PARTY. REUTERS IS UNABLE TO INDEPENDENTLY VERIFY THE AUTHENTICITY, CONTENT, LOCATION OR DATE OF THIS IMAGE. FOR EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. THIS PICTURE IS DISTRIBUTED EXACTLY AS RECEIVED BY REU

Le chef de l'Etat syrien Bachar al-Assad a indiqué être prêt à la tenue d'une élection présidentielle anticipée si le peuple en manifestait la volonté, dans un entretien à l'agence de presse officielle russe Ria-Novosti diffusé jeudi.

"Y-a-t-il une volonté populaire pour tenir des élections présidentielles anticipées? Si oui, je n'ai pas de problème avec cela", a dit M. Assad à l'agence, selon une transcription en arabe fournie par Damas.

Le mandat de M. Assad s'achève théoriquement en 2021, mais une feuille de route internationale visant à mettre fin à la guerre en Syrie prévoit des élections législatives et présidentielle d'ici 18 mois, ainsi que la constitution d'un organe de transition dans six mois et la rédaction d'une nouvelle Constitution.

Le rôle que M. Assad pourra jouer dans les nouvelles institutions reste le principal point de désaccord entre le régime et l'opposition.

Dans l'interview à l'agence russe, M. Assad a indiqué que tous les citoyens syriens auraient l'opportunité de voter pour la présidentielle.

"Cela inclurait chaque Syrien, qu'il soit en Syrie ou en dehors (...) Chaque Syrien n'importe où dans le monde a le droit de voter", a-t-il dit.

M. Assad est devenu président en 2000 après la mort de son père Hafez qui avait dirigé le pays d'une main de fer pendant 30 ans. Il effectue actuellement un troisième mandat de sept ans.

La présidentielle de 2014 avait été qualifiée de farce par l'opposition et les pays occidentaux.

Les dernières élections parlementaires se sont tenues en mai 2012 uniquement dans les régions tenues par le régime, et les prochaines sont prévues le 13 avril prochain.

La Syrie est le théâtre d'une guerre civile déclenchée en 2011 par une révolte contre le régime Assad qui a été réprimée dans le sang.

Le conflit, dans lequel sont impliqués de nombreux acteurs régionaux et internationaux, a fait plus de 270.000 morts, chassé la moitié de la population de ses foyers et entraîné le morcellement du pays.

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.