MAROC
23/07/2019 11h:28 CET

ASAP Rocky, malgré le soutien de Trump, n'aura pas de traitement de faveur

Après les efforts de Kim Kardashian, Kanye West et Donald Trump pour influencer les décisions de la justice suédoise, le rappeur restera incarcéré jusqu'au 25 juillet.

Andrew Chin via Getty Images

JUSTICE - ASAP Rocky va devoir attendre. Il ne suffit pas de connaître le président des États-Unis pour pouvoir obtenir une carte “sortie de prison”. En effet, le premier ministre suédois Stefan Löfven a précisé que le chanteur n’obtiendra pas de “traitement favorable”, malgré les efforts de Donald Trump pour libérer le rappeur.

Le président américain avait commenté la situation sur Twitter en disant qu’il avait eu une bonne conversation avec Löfven et que le premier ministre lui avait dit que “le citoyen américain ASAP Rocky allait être traité à la loyale”. “De même, je lui ai promis qu’ASAP Rocky ne risquait pas de prendre la fuite, je lui ai aussi proposé personnellement de me porter garant pour sa caution, ou pour toute autre alternative”, a ajouté Trump.

Mais les efforts du président américain ne semblent pas avoir pesé sur la décision du gouvernement suédois car le porte-parole du Premier ministre de Suède a rejeté ces propositions. “Le Premier ministre a bien précisé que le système juridique suédois, procureurs comme tribunaux, est complètement indépendant”, a-t-il dit. “Il a aussi souligné que tout le monde est égal devant la loi et que le gouvernement ne peut essayer d’influencer la procédure juridique.”

Ainsi, les efforts et le pouvoir d’influence des amis stars du chanteur ne porteront pas leurs fruits. En effet, Kanye West et Kim Kardashian avaient fait appel au président des États-Unis pour pouvoir influencer la décision du gouvernement suédois et libérer le rappeur incarcéré depuis le 3 juillet en Suède, mais leur notoriété ne semble pas intimider la justice suédoise.

Le chanteur était à Stockholm pour sa tournée européenne avec son groupe, ASAP Mob, lorsque deux hommes l’ont suivi dans la rue. Après plusieurs remarques pour leur demander d’arrêter, une rixe a commencé et a mené le rappeur à se battre.

ASAP Rocky sera emprisonné jusqu’au 25 juillet “pour suspicion d’agression à Stockholm”, selon l’office national des parquets de Suède. Le gouvernement suédois dit vouloir plus de temps pour poursuivre l’enquête.

Cette décision a choqué l’État américain dans lequel certains représentants démocrates comme Andriano Espaillat ou Hakeem Jeffries, ont dénoncé une “violation des droits de l’Homme” et des “conditions inhumaines” pendant l’incarcération du chanteur, écrit The Washington Post.

“Nous restons sincèrement inquiets pour Rakim Mayers, aussi appelé ASAP Rocky, et ses deux amis David Rispers Jr, et Baldimir Corniel”, ont dit les membres du Congrès. “Ces trois hommes ne sont pas seulement des citoyens américains, mais ce sont de jeunes hommes de couleur”, ont-ils ajouté.

Cet article a initialement été publié sur le HuffPost France.