TUNISIE
16/11/2018 14h:52 CET

Arte dévoile l'empreinte espagnole en Tunisie à travers ce reportage inédit

Les Andalous ont fortement imprégné l'histoire de la Tunisie.

Une empreinte espagnole, plus précisément andalouse, façonne nos habits traditionnels (chechia), nos pâtisseries (kaak warka), notre architecture, notre musique, etc. Cet ancrage andalou en Tunisie a fait l’objet d’un reportage inédit d’Arte. 

La chaîne franco-allemande a levé le voile sur les vestiges de l’Andalousie aussi bien à Tunis que’à Zaghouan et Testour dans un reportage diffusé jeudi sous le titre “Derrière la Façade: Quand la Tunisie accueillait les réfugiés espagnols”. (vidéo ci-dessous)   

Chassés d’Espagne suite à la Reconquête menée par les rois chrétiens des territoires de la péninsule Ibérique et des îles Baléares occupés par les musulmans, les réfugiés espagnols de confession musulmane ont trouvé refuge en Tunisie.

Arrivés par milliers dès le Moyen-Âge, ils se sont installés d’abord dans la médina de Tunis en apportant leur savoir faire dans le tissage de soie, la confection des chechias, la ferronnerie, l’implantation des jasmins, le malouf,  etc.

S’installant principalement dans le nord de la Tunisie, les réfugiés andalous ont façonné notamment les villes de Zaghouan et de Testour, cultivant les terres agricoles, créant un système d’irrigation d’eau et apportant leur culture.

Autre ville fortement influencée par les Andalous, Testour. La ville a été construite par les Andalous. La grande mosquée de Testour est l’emblème de la présence espagnole. Le monument témoigne de l’art andalou à travers son décor géométrique, ses motifs floraux, etc. 

Un reportage à voir absolument.

 Lire aussi: 5 raisons de passer une journée à Testour (PHOTOS)

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.