MAROC
15/11/2018 12h:43 CET

Arrêté à Mohammedia, il transportait 20.000 comprimés d'Ecstasy dans son 4x4

Ont également été saisis près de 2000 comprimés de type Rivotril, un antiépileptique communément nommé "drogue du violeur".

Romeo Ranoco / Reuters

TRAFIC DE DROGUE -  Sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire national, le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a procédé à l’arrestation, mercredi soir, d’une personne présumée impliquée dans une affaire de possession et de trafic de drogue et de psychotropes.

Le prévenu a été interpellé à bord d’une voiture 4x4 au niveau de la ville de Mohammedia, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que l’opération de fouille a permis la découverte en sa possession de 20.000 comprimés d’Ecstasy et 1.980 comprimés de type Rivotril, un antiépileptique communément nommé “drogue du violeur”.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet pour élucider les circonstances de cette affaire et déterminer l’origine des comprimés psychotropes saisis, conclut la même source. 

L’Ecstasy est devenue ces dernières années l’une des drogues les plus saisies au Maroc. Début novembre, les éléments de la sûreté nationale et des Douanes enregistraient une saisie record au port de Tanger-Med de près de 500.000 comprimés d’Ecstasy. En avril dernier, la DGSN avait alors saisi, toujours à Tanger-Med, près de 200.000 comprimés de cette drogue minutieusement enfouis dans les pneus et les sièges arrières d’un véhicule 4x4 au bord duquel se trouvaient deux personnes, un homme de 40 ans et une femme de 30 ans.