MAROC
07/08/2018 16h:40 CET

Arrestation en Espagne d’un Marocain membre présumé de Daech

Une arrestation effectuée en collaboration avec le Maroc.

Ben185 via Getty Images

ESPAGNE - Le ministère espagnol de l’Intérieur a annoncé mardi l’arrestation à Vitoria (Nord de l’Espagne), en collaboration avec les autorités marocaines, d’un membre présumé de l’organisation terroriste Daech pour le compte de laquelle il exécutait des tâches d’endoctrinement et de recrutement.

Il s’agit d’un jeune homme âgé de 21 ans de nationalité marocaine, précise la même source dans un communiqué, ajoutant que le mis en cause ”était connu pour son appartenance aux cercles radicaux d’idéologie jihadiste à Algésiras (Sud), ville où il résidait”.

Dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de la police espagnole, on voit les agents encercler un bureau de vente de billets de ferries, situé à proximité d’une station d’essence:

“Arrestation à Vitoria d’un présumé terroriste de Daech. Il a mené des réunions clandestines au Maroc et aurait eu pour projet de commettre un attentat. Il était connu pour appartenir à des cercles jihadistes radicaux à Algésiras où il vivait”.

L’individu arrêté défendait sur les réseaux sociaux les actions violentes commises par des organisations terroristes, notamment Daech, poursuit le communiqué, faisant observer qu’il utilisait des contenus audiovisuels de cette organisation pour inciter d’autres personnes à commettre des attentats.

L’enquête a révélé que le mis en cause avait été en contact avec un individu arrêté fin 2017 au Maroc. Il avait eu des contacts aussi avec d’autres personnes sur les réseaux sociaux dont l’objectif était de commettre des attentats.

Coopération maroco-espagnole

Plusieurs perquisitions à domicile ont été effectuées dans les villes de Vitoria et d’Algésiras, dans le cadre de cette opération.

Le ministère espagnol de l’Intérieur souligne que “la coopération entre l’Espagne et le Maroc, associée à la vigilance permanente des deux pays en matière de prévention, détection et neutralisation d’éventuels éléments terroristes, s’illustre à travers des opérations qui permettent de neutraliser ce type de menaces dans les deux rives du Détroit”. 

Le 1er août dernier, deux Marocains ont été arrêtés à Mataro, dans la région de Barcelone, pour appartenance présumée à la mouvance jihadiste, annonçait la Guardia Civil. Selon le site ibérique La Razon, les deux hommes, âgés de 46 et 36 ans, et originaires respectivement de Tétouan et Tanger, ont scandé sur internet leur souhait de “tuer tous les juifs”.