MAROC
26/08/2018 15h:29 CET

Arrestation de deux frères maroco-hollandais impliqués dans le crime du café "La Crème" à Marrakech

Ils auraient obéi aux ordres de leur frère aîné, toujours recherché par les polices internationales.

DR

ARRESTATION - La Brigade nationale de la police judiciaire, avec l’aide de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST), a arrêté dimanche matin deux frères néerlandais d’origine marocaine pour leurs liens directs présumés avec les membres du réseau criminel qui ont exécuté ou contribué à exécuter, lors d’une fusillade, un jeune homme au café “La Crème” à Marrakech en novembre dernier. 

Selon un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), l’arrestation des deux suspects, qui sont les frères de l’instigateur principal et direct de l’exécution de ces actes criminels, a eu lieu dans deux domiciles distincts dans un douar sur la route nationale entre la ville d’Al Hoceima et Oued Laou, et ce en exécution du mandat d’arrêt international et de l’avis de recherche national émis à leur encontre pour leur implication présumée dans cette affaire.

Les investigations et les recherches menées ont permis de déterminer l’implication directe des deux mis en cause et leur participation à cet homicide volontaire. Il aurait été perpétré sur ordre de leur frère en dehors du territoire national, dans le cadre d’un règlement des comptes entre les réseaux de trafic international de drogue, et ce en fournissant des équipements, matériels et logistiques aux deux citoyens étrangers, originaires du Suriname et de la République dominicaine, qui ont été chargés de l’exécution matérielle de ces actes criminels, précise le communiqué.

Les perquisitions effectuées par les services de sûreté aux domiciles des deux suspects ont abouti à la saisie de sommes d’argent, de téléphones portables, de supports de stockage informatique et de documents de voitures de luxe qui étaient utilisées par les deux individus arrêtés, ajoute la DGSN.

“Les deux mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, en vue d’élucider toutes les circonstances de cette affaire”, relève le communiqué, notant que les enquêtes et les investigations sont en cours au niveau national, alors que les procédures sécuritaires internationales se poursuivent toujours pour arrêter le principal instigateur de ce crime.