MAROC
24/03/2019 17h:50 CET

Arrestation à Ceuta de 20 personnes suspectées de trafic de migrants marocains

Dans le réseau de passeurs démantelé figurent des migrants.

Juan Medina / Reuters
La barrière frontalière séparant l'enclave du nord de l'Espagne, Ceuta, et le Maroc, est vue de Ceuta, en Espagne, le 22 juin 2018.

TRAFIC - Ce 24 mars à l’aube, les agents de l’Unité contre les réseaux d’immigration clandestine et de falsification de documents (Ucrif) de la police nationale de Ceuta ont arrêté 20 personnes. Elles sont suspectées de faire partie d’un réseau de passeurs de migrants marocains entre le Maroc et l’Espagne, rapportent les médias locaux.  

L’opération s’est déroulée dans au moins cinq maisons de l’enclave espagnole du Maroc, “dans les quartiers de Loma Colmenar, San Amaro, Poblado de Regulares et El Principe Alfonso”. Parmi les 20 personnes qui ont été placées en détention, on trouverait plusieurs migrants, indique El Foro de Ceuta. Ils resteront enfermés dans les cellules du “quartier général supérieur de la police nationale, jusqu’à ce qu’ils soient traduits devant les tribunaux”, ajoute El Pueblo de Ceuta.

D’après El Faro de Ceuta, il s’agit de l’une des opérations les plus importantes menées à l’encontre de groupes impliqués dans l’organisation du trafic de personnes d’origine maghrébine, entre le Maroc et l’Espagne.