MAGHREB
27/02/2015 13h:44 CET | Actualisé 28/02/2015 09h:45 CET

La France et les États-Unis livrent des armes au Liban pour lutter contre le terrorisme

ASSOCIATED PRESS
An Afghan police walks ahead of members of civil society organizations for their protection as they march in a street, during an anti terrorism demonstration in Kabul, Afghanistan, Sunday, Jan. 19, 2014. Hundreds of Afghans gathered outside a Lebanese restaurant in Kabul on Sunday to protest against Taliban attack that killed 21 people. The assault Friday by a Taliban bomber and two gunmen against the La Taverna du Liban restaurant was deadliest single attack against foreign civilians in the course of a nearly 13-year U.S.-led war there now approaching its end. They chanted slogans against terrorism as they laid flowers at the site of the attack. The dead included 13 foreigners and eight Afghans, all civilians. The attack came as security has been deteriorating and apprehension has been growing among Afghans over their country's future as U.S.-led foreign forces prepare for a final withdrawal at the end of the year. (AP Photo/Massoud Hossaini)

Le Liban, victime d'attaque de l'Etat Islamique (EI) et le front al-Nosra depuis plusieurs mois, devrait bientôt recevoir de l'aide de la part de la France.

Le président, François Hollande a affirmé son soutien lors d'une conférence de presse, dimanche soir, qu'il compte apporter son soutient à l'armée libanaise donc au président Michel Sleimane.

Des armes françaises financées par l'Arabie Saoudite devraient être envoyées, courant Avril.

"J'ai des relations avec le président Sleimane (...) et s'il y a des demandes qui nous sont adressées, nous les satisferons", a déclaré François Hollande après son entretien avec le roi Abdallah d'Arabie saoudite dimanche dernier.

L'armée de l'air: Une quinzaine d’hélicoptères, voire plus, sont prévus, dont des hélicoptères Gazelle munis de missiles anti-char téléguidés, des hélicoptères Puma pour le transport des troupes ainsi que des hélicoptères Cougar AS 532, une version améliorée des Pumas.

L'armée de terre: Il devrait recevoir des véhicules blindés conçus pour la lutte anti-terroriste, ainsi que des véhicules blindés de combat, les VBC-90. Parmi les autres équipements, figurent des camions équipés de canons Ceasar, des missiles air-sol à courte portée et des drones de type SDTI, visant à améliorer la capacité de renseignements de la troupe.

Matériel de défense maritime: Il sera enrichi de navires patrouilleurs, qui doivent être livrés par les Constructions mécaniques de Normandie .

Par ailleurs, les États-Unis ont fourni au cours des dernières 36 heures des armes légères à l'armée libanaise ont indiqué vendredi des responsables américains à Beyrouth.

A la mi-août, après des combats sanglants sans précédent entre l'armée libanaise et des jihadistes venus de Syrie, l'ambassadeur américain avait annoncé que son pays allait livrer des armes à l'institution militaire sous-équipée, qui avait appelé à une "aide d'urgence".

"Le Liban a demandé, les États-Unis ont fourni", a affirmé l'ambassadeur américain David Hale vendredi lors d'une brève cérémonie à l'aéroport de Beyrouth, peu après l'arrivée d'un avion militaire C-130 transportant l'aide.

Faiblement équipée, l'armée libanaise réclame de l'aide de la communauté internationale pour contenir les débordements de la guerre en Syrie voisine, où les jihadistes sont montés en puissance.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.