MAROC
15/03/2018 09h:03 CET

L'armée israélienne frappe la bande de Gaza en représailles

Baz Ratner / Reuters
Des tanks israéliens dans le Golan, 20 mars 2017.

PALESTINE - L'armée israélienne a frappé la bande de Gaza ce jeudi matin en représailles à des explosions de plusieurs engins le long de la frontière, selon des sources de sécurité des deux côtés. Les tirs ont visé au moins une position du mouvement Hamas.

Ce jeudi tôt le matin, plusieurs engins ont explosé le long de la barrière de sécurité israélienne qui ferme la frontière avec la bande de Gaza, a indiqué l'armée israélienne, ajoutant que les tirs n'ont pas fait de blessés.

Le porte-parole de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a indiqué, dans un communiqué publié sur son compte Twitter, "qu'un accident dangereux a eu lieu jeudi matin au niveau de la frontière de la Bande de Gaza, ayant causé l'explosion de deux bombes contre une force militaire dans la région de Nahel Aouz à l'intérieur des territoires israéliens". Il a souligné que l'explosion a été provoquée à plus de 100 mètres du mur à Gaza.

Israël a immédiatement répliqué en frappant sur des positions du Hamas à l'intérieur de l'enclave palestinienne à l'aide de chars positionnés de son côté de la frontière.

D'après une source de sécurité de Gaza, les tirs israéliens ont visé un poste d'observation du Hamas situé à l'est de Jabaliya, un des tirs a provoqué des dégâts matériels mais pas de blessés.

Depuis la guerre de 2014, Israël, le Hamas ainsi que ses alliés observent un cessez-le-feu tendu de part et d'autre de la barrière. Toutefois, cette trêve n'est pas toujours respectée, notamment par des tirs de projectiles en provenance des deux côtés.

Le 17 février, quatre soldats israéliens avaient été blessés dans l'explosion d'un engin disposé le long de la barrière israélienne, menant à une répression de la part d'Israël. Ces affronts illustrent les risques d'une nouvelle confrontation à plus ou moins long terme dans le territoire sous blocus israélien et égyptien.

LIRE AUSSI: