MAROC
16/08/2018 15h:18 CET

Aretha Franklin est morte: décès de la reine de la soul

La légende de la chanson américaine est morte à l'âge de 76 ans.

Shannon Stapleton / Reuters

MUSIQUE - La chanteuse américaine Aretha Franklin est décédée. Légendaire reine de la soul, l’artiste est morte à Détroit (États-Unis) ce jeudi 16 août à l’âge de 76 ans, ont annoncé des sources proches de sa famille au média américain TMZ et à l’agence Associated Press.

“Gravement malade” selon le journaliste et ami de la famille Roger Friedman qui avait donné des nouvelles peu rassurantes ce lundi 13 août, la chanteuse souffrait d’un cancer.

Ces dernières années, la chanteuse afro-américaine luttait contre un cancer du pancréas diagnostiqué en 2010. La diva avait donné son dernier concert en août 2017 à Philadelphie, trois mois avant une soirée caritative au profit de la fondation d’Elton John contre le sida où elle avait chanté pour la dernière fois. “C’était un spectacle miraculeux étant donné qu’Aretha combattait déjà l’épuisement et la déshydratation”, avait écrit le journaliste Roger Friedman au sujet de son dernier concert.

Décrite comme très faible par des proches au média spécialisé américain TMZ, Aretha Franklin avait accusé une sérieuse perte de poids.

L’an passé, elle avait dû démentir son décès dans un communiqué après une rumeur apparue sur les réseaux sociaux. “J’ai perdu du poids à cause des effets secondaires de mes traitements. Mais merci à tous pour votre soutien”, avait-elle déclaré, précisant qu’elle “allait bien”.

Un monument de la chanson

Au cours de sa longue carrière, Aretha Franklin a notamment été récompensée par 18 Grammy Awards, l’équivalent des Victoires de la Musique française, mais aussi de la médaille de la Liberté, la plus haute distinction américaine pour un civil.

Monument de la chanson américaine, elle laisse derrière elle des tubes planétaires comme “Respect”, “Think” et “I Say a Little Prayer”, mais aussi ”(You Make Me Feel Like) A Natural Woman”, “Day Dreaming”, “Jump to It”, “Freeway of Love” ou encore “A Rose Is Still A Rose”.

Considérée comme la plus grand chanteuse de tous les temps par Rolling Stone en 2010, -hommes et femmes confondus- le magazine avait qualifié Aretha Franklin de “cadeau de Dieu”. “Elle est la raison pour laquelle les femmes veulent chanter”, était-il écrit au sujet de celle qui a vendu 75 millions de disques en plus de 60 ans de chanson.

Cet article a initialement été publié sur Le HuffPost France.