TUNISIE
10/09/2019 15h:59 CET

Après le "covfefe" de Donald Trump, JPMorgan dévoile son index "Volfefe"

Donald Trump avait fait mouche en 2017 en postant sur Twitter l'énigmatique formule "covfefe".

Erin Scott / Reuters
Donald Trump avait crée le buzz en 2017 avec un tweet contenant le mot incompréhensible de "Covfefe"

ÉTATS-UNIS - Si la signification exacte de “covfefe” reste trouble, celle de “Volfefe” est un peu plus claire. C’est ce nom-là qu’a choisi l’établissement bancaire JPMorgan pour son nouvel index financier, relaie CNN Business ce mardi 10 septembre.

Les analystes de la banque ont tout simplement crée cet index afin de mesurer les impacts des (nombreux et souvent furieux) tweets de Donald Trump sur les marchés financiers. Depuis le mois d’août, ils ont remarqué une corrélation indéniable entre les messages du président envoyés à ses 64 millions de followers sur le réseau social et les taux d’intérêts américains.

“Ces tweets ont de plus en plus concerné des sujets tournés vers les marchés, et plus particulièrement tout ce qui touche au commerce et aux politiques monétaires. Nous avons trouvé des preuves évidentes que les tweets ont de plus en plus impacté les taux de la dette américaine immédiatement après publication”, confie un analyste à CNN.

Quant au nom, il est évidemment lié à un tweet de Donald Trump de 2017 dans lequel le président américain avait utilisé le mot “covfefe”. Ce terme à la signification inconnue avait déclenché des réactions en chaîne sur le réseau social au point que même le locataire de la Maison Blanche s’en était amusé, postant peu après: “Qui pour trouver le vrai sens de covfefe?”.

Mais si dans l’index de JPMorgan, la première lettre a été remplacée pour un “V”, c’est pour illustrer le terme “volatilité”. Pour cet index, l’établissement a identifié plusieurs mots-clefs qui déclenchent des réactions comme “produits”, “milliards” ou “Chine”. Un dernier terme qui n’a rien de surprenant et qui explique aussi pourquoi la banque s’est décidé à la création d’un tel index.

De fait, l’été de Donald Trump et de son compte Twitter a été rythmé par les négociations commerciales avec Pékin. Au cours de la période estivale, le président américain a notamment imposé de nouvelles taxes douanières à des produits chinois. Interrompues puis reprises, les négociations doivent se poursuivre au mois d’octobre à Washington. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.