TUNISIE
29/04/2019 15h:25 CET

Après l'arrêt de diffusion de Nessma TV sur décision de la HAICA: Béji Caid Essebsi reçoit Nabil Karoui au Palais de Carthage

Le président de la République "considère que nous devons trouver une solution avec la HAICA pour que la chaine diffuse à nouveau, avant le mois de Ramadan” a affirmé le fondateur de Nessma Tv

Le président de la République, Béji Caid Essebsi, a reçu, lundi au Palais de Carthage, Nabil Karoui, fondateur de la chaine privée Nessma Tv, dont la diffusion a été arrêtée jeudi sur décision de la Haute Autorité Indépendante de l’Audiovisuel (HAICA).

“Si je suis venu, c’est parce qu’il est le garant de la constitution et des libertés, et nous n’avons gagné de la révolution que les libertés” a affirmé Nabil Karoui après sa rencontre avec le président de la République affirmant avoir exprimé sa “colère, celle des employés de Nessma Tv ainsi que celle des médias face à cette attaque portée contre la chaine”.

“Le président m’a dit qu’il est pour l’application de la loi mais qu’il existe des façon de la faire appliquer, en tout cas, pas de cette façon là” a-t-il dit en référence à l’intervention des forces de l’ordres dans les locaux de la chaine afin d’arrêter sa diffusion.

“Il considère que nous devons trouver une solution avec la HAICA pour que la chaine diffuse à nouveau, avant le mois de Ramadan” a-t-il en outre ajouté. 

“J’ai profité ce cette rencontre pour lui faire parvenir la colère et l’embarras dans lequel se trouve le peuple tunisien et notamment les plus démunis” notant au passage les difficultés que connaissent certaines catégories de personnes en terme de pouvoir d’achat: “Les gens ne savent pas comment boucler le mois de ramadan avec leur pouvoir d’achat surtout face à la cherté de la vie” a-t-il conclu.

Les autorités ont procédé, jeudi, par force publique, à l’arrêt de diffusion de la chaine privée Nessma Tv, et ce, suite à la décision de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle.

Dans un article publié via son site internet, la chaine accuse directement le chef du gouvernement Youssef Chahed d’être derrière cette décision.

″À quelques jours du mois de ramadan, la HAICA et le chef du gouvernement ont décidé d’abandonner 500 familles, dont les membres travaillant pour Nessma” affirme la chaine.

Selon elle, cette décision vient du fait que Nessma ait “refusé de suivre les instructions et de maquiller la réalité” sur la situation du pays.

Le président de la Haute Autorité Indépendante de la Communication Audiovisuelle (HAICA), Nouri Lajmi, s’est défendu quant à lui de toute intervention politique dans la décision de cesser la diffusion de la chaine privée Nessma TV.

Intervenant sur les ondes de la radio Mosaïque Fm, celui-ci a affirmé que “la HAICA ne prend jamais de décision politique, nous appliquons seulement la loi (...) Il n’y a eu aucune intervention politique ni du gouvernement, ni en dehors du gouvernement”.

Selon lui, la HAICA a laissé à la chaine 4 ans pour se conformer à la loi: “Nous avons fait tout ce qui était possible pendant des années avec la chaine Nessma Tv pour qu’elle régularise sa situation, alors que le décret 116 ne lui donne seulement qu’une année après la publication du cahier des charges”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.