TUNISIE
15/03/2019 15h:16 CET

Après la démission de Ridha Charfeddine, Samira Ben Kaddour Belkadhi à la tête du comité d'organisation du congrès de Nidaa Tounes

Elle remplace Ridha Charfeddine, qui a également démissionné du parti et de l'Assemblée des représentants du peuple.

Facebook/Nidaa Tounes

Le parti Nidaa Tounes a annoncé, vendredi, en marge d’une conférence de presse que Samira Ben Kaddour Belkadhi sera chargée d’organiser le prochain congrès électif du parti, qui devrait se tenir le 06 avril prochain.

Ancienne d’Al Massar, la dirigeante de Nidaa Tounes se voit donc confier l’organisation du congrès après la démission de Ridha Charfeddine.

 

Ridha Charfeddine, député du parti Nidaa Tounes, avait annoncé jeudi soir sa démission de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et du parti, ajoutant dans une interview accordée à la chaîne de télévision tunisienne Al Hiwar Ettounsi qu’il remettra ses démissions au président de l’ARP et à l’instance politique du Nidaa.

“Ma décision de démissionner du parti et du parlement est une décision irrévocable et intervient avec le retrait du comité d’organisation du congrès de Nidaa Tounes”, a-t-il précisé.

Le Comité national pour la préparation du congrès, présidé par Charfeddine qui dirige également l’ES Sahel, a annoncé mercredi soir dans un communiqué à la presse avoir mis fin à sa mission et “laisser au leader du parti l’entière responsabilité dans la poursuite de la préparation et l’organisation du prochain congrès”.

Le comité avait fait état de sa “préoccupation profonde pour les grands obstacles rencontrés lors de la préparation du congrès”, notant qu’il était incapable d’avoir “une vision claire des progrès tangibles des préparatifs” et fait assumer “à toutes les parties, notamment la direction actuelle de Nidaa Tounes, toute la responsabilité pour les défaillances dans la préparation du congrès”.

Elu de la circonscription de Sousse sur la liste de Nidaa Tounes lors des législatives de 2014, Charfeddine est membre de la commission de la santé et des affaires sociales du Parlement. L’Observatoire du parlement, relevant de l’organisation Bawsala, estime sa présence aux travaux de la commission à 8% et sa participation au vote à 5 %.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.