TUNISIE
20/07/2018 16h:26 CET

Au delà de l'affaire du barbecue au cimetière juif de Sousse

Diffusées sur les réseaux sociaux, les photos ont montré des jeunes tunisiens en train de préparer à manger à l’intérieur du cimetière juif de Sousse

James Pintar via Getty Images

Plusieurs jeunes tunisiens ont été arrêtés jeudi après la propagation sur les réseaux sociaux de photos d’eux faisant un barbecue au cimetière juif de Sousse.

Selon le maire de Sousse, 6 personnes ont été arrêtées par les forces sécuritaires à l’intérieur du cimetière dans la soirée. 

Diffusées sur les réseaux sociaux, les photos ont montré des jeunes tunisiens en train de préparer à manger à l’intérieur du cimetière et ce, sur des tombes, déjà en bien mauvais état.

Contactée par le HuffPost Tunisie, une habitante juive du gouvernorat de Sousse affirme que “malheureusement, l’état du cimetière juif de Sousse est déplorable. Les murs de l’enceinte sont cassés, les tombes elles-mêmes sont dans un sale état et je ne suis même pas sûr qu’il y ait un gardien malgré que chaque fois que j’y vais quelqu’un de différent se présente comme tel”.

Selon elle un tel acte était inévitable: “Je ne leur en veux pas. J’en veux aux autorités locales qui depuis une décennie ont laissé tomber les cimetières de la région, même ceux des musulmans. Ces jeunes ont profité de l’absence de sécurité”.

Pour elle, un tel comportement est condamnable mais refuse de parler d’antisémitisme: “J’ai lu sur un site qu’ils évoquaient de l’antisémitisme mais c’est absolument faux. Les cimetières musulmans sont parfois dans un état de délabrement aussi avancé que le cimetière juif, et que parfois même des jeunes s’y cachent pour consommer de l’alcool à l’abri des regards. Cependant je condamne ce comportement comme j’aurai condamné le fait que des personnes s’enivrent dans un cimetière musulman ou chrétien” a-t-elle justifiée.

L’Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM) a condamné pour sa part ce comportement saluant au passage la réactivité des forces de l’ordre dans l’arrestation de ces jeunes. Selon l’ATSM, “la répétition de ce genre de comportement fait fuir les croyants de ces religions, et vise à établir un sectarisme religieux et social dangereux pour les fondements du pluralisme et de la diversité culturelle”.

Sur les réseaux sociaux ces photos ont également indignés:

Facebook
Facebook/Riadh Ben Omheni

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.