ALGÉRIE
25/02/2019 12h:15 CET | Actualisé 25/02/2019 12h:17 CET

Radio nationale: Meriem Abdou sanctionnée, son émission arrêtée

Archives

Dans un post publié sur sa page Facebook, Meriem Abdou, journaliste à la radio nationale a annoncé l’arrêt de son émission “l’histoire en marche” conséquence de sa décision de démissionner de son poste de rédactrice en chef, pour protester contre la couverture de la chaine3, radio d’expression française, des manifestations que connait l’Algérie depuis vendredi.

“J’aurai, en effet, voulu vous donner rendez-vous jeudi prochain à partir de 17h00 mais hélas l’arrêt de l’émission “L’Histoire En Marche” m’a été signifié aujourd’hui, à vous toutes et à vous tous je dis encore une fois Merci”, a annoncé la journaliste dans son poste dans lequel elle ne manque pas de remercier les très nombreuses marques de soutien de la part d’anonymes et d’auditeurs après sa décision de quitter son poste de responsabilité. “MERCI !!!! Je ne trouve pas de mots suffisamment forts pour vous signifier ma gratitude, votre large soutien a renforcé ma volonté de poursuivre ma mission pour le droit à l’information, une lutte que mes collègues et moi-même menons sans répit pour mériter votre confiance”, écrit-elle sur sa page Facebook.

La journaliste avait dénoncé dans un post la manière avec lesquels  les marches des algériens étaient couverts par la radio nationale. “Je refuse catégoriquement de cautionner un comportement qui foule aux pieds les règles les plus élémentaires de notre noble métier”, avait affirmé la journaliste sur sa page. Une pétition a été rédigé dans laquelle les journalistes dénoncent le non respect de la neutralité dans le traitement de l’information.