TUNISIE
24/05/2018 12h:49 CET

L'INC appelle à réduire la consommation et à eviter le gaspillage pendant le mois de ramadan

Consommez intelligemment!

La consommation explose pendant le mois de Ramadan en dépit de la continuelle baisse du pouvoir d’achat du citoyen tunisien, et avec la consommation vient le gaspillage.

Le mois de Ramadan est le mois de la consommation par excellence, et celle-ci augmente de 29,4% en comparaison au reste de l’année.

Selon l’Institut National de la Consommation (INC), la consommation de pain, qui est l’aliment le plus gaspillé en Tunisie, augmente de 135% durant ce mois.

Invité de la matinale de Shems, le directeur de l’institut, Tarek Ben Jazia, affirme que cette augmentation concerne surtout les pains spéciaux (épicés et autres), tandis que les ventes du pain traditionnel reculent.

Ce phénomène témoigne d’une frénésie d’achat de la part des Tunisiens avant la rupture du jeûne, alors qu’ils ont faim et ont généralement tendance à faire leurs courses en grandes quantités.

Selon Ben Jazia, environ 113 mille tonnes de pain sont gaspillées chaque année, ce qui a poussé l’institut à mener une campagne de sensibilisation par sms et sur les réseaux sociaux.

 

À ce sujet, et sur l’efficacité des campagnes de sensibilisation à la bonne consommation menées depuis toujours en Tunisie, Ben Jazia estime qu’il s’agit d’une question de mentalité et d’habitudes qui nécessitent du temps pour changer, ajoutant qu’il faut travailler sur la sensibilisation aux dangers que peuvent avoir certains de ces aliments sur la santé.

Mais il n’y a pas que le pain qui est gaspillé en grande quantités. Selon les chiffres de l’Institut, un tiers des achats alimentaires en général est gaspillé pendant le mois de Ramadan.

Dattes, œufs, thon en conserves, poissons, fromage râpé, boissons gazeuses, et lait fermenté sont les aliments les plus consommés durant ce mois, avec certains produits dont la consommation augmente de plus de 600%.

Selon Ben Jazia, cette hausse de la consommation est due à la baisse de moitié du niveau de l’épargne familiale durant les dernières années.

L’épargne est ainsi passée de 11,6% en 2012 à seulement 6% en 2016, et cette différence irait directement à la consommation, en plus de la hausse de l’endettement des Tunisiens (crédits à la consommation).

Se basant sur les chiffres de l’INC de l’année dernière, le HuffPost Tunisie a réalisé une vidéo sur le gaspillage alimentaire en Tunisie, que vous pouvez regarder ci-dessous.