ALGÉRIE
24/02/2019 13h:56 CET

Anniversaire du 24 février : Bouteflika ignore le message de la Rue

Facebook/ Radio Adrar

Dans un message adressé aux travailleurs à l’occasion du double anniversaire de la création de l’UGTA et de la nationalisation des hydrocarbures, le Président-candidat Abdelaziz Bouteflika a insisté sur la nécessité de la “continuité” et accès son message sur ses réalisations. “Mon message exprime avec force un message pour la continuité, qui permet à chaque génération d’ajouter une pierre sur ce qui a été construit”, a affirmé le président dans son message lu depuis Adrar par Noureddine Bedoui, ministre de l’Intérieur et de collectivités locales. 

Une fois le pays sorti des affres de la tragédie nationale et de la restructuration économique et sociale, nous nous sommes lancés dans le processus de construction et d’édification qui, peu à peu, a permis à l’Algérie de se libérer du fardeau de la dette extérieure, d’éloigner le spectre du chômage qui a failli asphyxier nos jeunes, et d’enrayer considérablement les manifestations de la misère et de la pauvreté grâce à la réalisation, à travers les quatre coins du pays, de milliers d’écoles, de centaines d’hôpitaux, de dizaines d’universités et de millions de logements ”, a souligné le président de la République

Attendu sur les importantes manifestations de vendredi où des centaines de millier d’algériens ont rejeté sa candidature pour un 5ème mandat, le président-candidat a préféré faire l’impasse sur le sujet.

De son côté, Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de la centrale syndicale, UGTA, a joué la carte de la peur pour justifier le soutien de la centrale syndicale à une nouvelle candidature du président Bouteflika. “Personne ne veut le retour du sang et de la destruction”, a déclaré le patron des travailleurs. “Plus de Fitna dans notre pays. Nous ne voulons plus vivre la période de tristesse”, a martelé M Sidi Saïd, depuis Adrar.