MAROC
23/12/2015 13h:49 CET | Actualisé 23/12/2015 13h:50 CET

Aminux, faiseur de "hits"

MUSIQUE - Son tout dernier tube, "Machi b7alhom" ("Pas comme eux", en français) vient de franchir la barre du million de vues sur Youtube en moins de deux semaines. Le chanteur Aminux, qui fait partie des artistes marocains les plus visionnés sur YouTube en 2015 avec son morceau "Wayema" (4 millions de vues), a décidément plus d'un hit dans son sac.

Ce natif de Tanger, Amine Semri de son vrai nom, doit pourtant concilier vie étudiante et carrière musicale. Mais le jeune homme de 24 ans a bien su combiner les deux et prépare actuellement son projet de fin d’études d’ingénieur d’Etat. "C'est un choix qui est difficile, mais j’ai toujours privilégié mes études. Cela m’a fait rater beaucoup d'opportunités pour ma carrière musicale" confie Aminux au HuffPost Maroc.

Inspiré de Chris Brown et… Justin Bieber

Sa carrière débute en 2007. Il chante d'abord dans un groupe de rap dans lequel il reste trois ans, puis décide de prendre son envol et de se focaliser sur la R'n'B-pop. "J’essaye de développer un style personnel" estime-t-il, tout en avouant s'inspirer d’autres artistes comme "2pac, Avicii, Justin Bieber et Chris Brown".

Il faudra tout de même attendre 2013 pour qu'Aminux se fasse véritablement connaître du grand public avec "Ana Wiyak", son premier tube un brin romantique. Un premier succès rapidement suivi d'un deuxième, avec le tube de l'été 2015 "Wayema", qui lui vaudra même d'être décoré par Mohammed VI d’un Wissam royal en juillet 2015, à l’occasion de la fête de la jeunesse pour son parcours artistique.

Aminux, qui écrit lui-même ses chansons, a pour le moment sorti un seul album, produit par la boîte Africa Prod et qui porte le nom de son premier single. L’année 2016 s'annonce intense pour le chanteur, qui prépare beaucoup de surprises pour son public, avec de nouvelles chansons, un petit changement de style, des clips et des featurings.

Galerie photo Les musiques qui ont marqué l'année 2014 au Maroc Voyez les images