MAROC
29/01/2019 12h:50 CET | Actualisé 29/01/2019 12h:56 CET

Amina, la mère de Bilal Hassani s'adresse aux parents d'enfants victimes d'homophobie

Le grand vainqueur de "Destination Eurovision" aurait reçu pas moins de 1500 propos haineux, depuis sa victoire, selon Urgence Homophobie.

Le HuffPost

VIE DE FAMILLE - Très présent sur les réseaux sociaux, Bilal Hassani, qui vient de remporter son billet pour représenter la France lors du concours de l’Eurovision, au mois de mai prochain, y est la cible d’insultes et d’injures homophobes violentes. Une situation face à laquelle sa mère ne reste pas les bras croisés, comme l’a expliqué le jeune chanteur de 19 ans au micro d’Europe 1, ce mardi 29 janvier.

“Ma mère fait ce qu’elle a toujours fait. Elle me donne l’impression qu’elle n’a pas peur, que ça ne l’atteint pas”, raconte Bilal Hassani quelques secondes avant que l’animateur de la matinale, Nikos Alliagas, n’invite la première concernée à s’exprimer elle aussi, à l’antenne.

“Je le protège tout simplement en lui disant que je l’aime, que le plus important dans ma vie, c’est son bonheur”, détaille cette dernière.

Elle poursuit: “Si je me peux me permettre [de donner] un conseil aux parents, c’est de toujours prouver votre amour à vos enfants parce que quand un enfant s’en prend plein la tête toute la journée, au collège ou au lycée, quand il rentre, même si vous êtes fatigué, prenez trente secondes pour lui dire que vous l’aimez, tel qu’il est.”

“L’amour c’est d’accepter son enfant comme il est et ne pas vouloir faire de lui, ce que nous nous sommes. C’est tout, c’est de l’observer, de l’accepter et de l’aider à s’accepter. [...] On doit prendre sur nous et revenir toujours à la base”, concède la maman du grand vainqueur de “Destination Eurovision”.

 

Bilal Hassani aurait reçu pas moins de 1500 insultes homophobes, en seulement quelques jours, depuis sa victoire. Ce chiffre avancé par l’association Urgence Homophobie, qui a pris la décision de porter plainte, ne représente qu’une partie de toute la haine dont est victime le jeune homme depuis son succès sur YouTube.

Au mois de novembre dernier, deux députés avaient déjà interpellé Twitter pour dénoncer les commentaires haineux et des propos allant jusqu’à souhaiter la mort de l’interprète de “Roi”. Raphaël Gérard, député LREM de Charente-Maritime, et Gabriel Serville, député PS de Guyane, avaient alors demandé au réseau social plus de fermeté pour endiguer ce harcèlement en ligne.

Très présente dans la vie de son fils, la mère de Bilal Hassani, avait participé à une vidéo en septembre dernier. Elle y répondait aux commentaires insultants à l’égard de Bilal.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost France.