TUNISIE
12/06/2018 17h:36 CET

Amélioration remarquable de la balance commerciale alimentaire

Cette croissance est expliquée par la hausse des exportations de l’huile d’olive.

FETHI BELAID via Getty Images

La balance commerciale alimentaire a enregistré, durant les cinq premiers mois de 2018, une amélioration remarquable, le taux de couverture des exportations par les importations a atteint 109,6% contre 67,1% durant la même période de 2017, selon les données publiées par le ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche.

Cette croissance s’explique par l’augmentation de la valeur des exportations alimentaires (+90%) par rapport aux importations (16,3%), ce qui a généré un excédent de la balance commerciale alimentaire de 219,3 millions de dinars (MDT), contre un déficit de 647,7 MDT, durant les cinq premiers mois de 2017.

La valeur des exportations alimentaires, au cours des cinq premiers mois de 2018 a atteint l’équivalent de 2,51 milliards de dinars, soit une augmentation de 90% par rapport à la même période de 2017.

Cette croissance est expliquée par la hausse des exportations de l’huile d’olive en quantité (127,8 mille tonnes conte 40,1 mille tonnes) et en valeur (1,216 milliard de dinars contre 359 MDT) et l’amélioration du niveau des prix de 6%. 

La croissance des exportations alimentaires durant les cinq premiers mois de 2018, exception faite des recettes des exportations de l’huile d’olive est de 34%.

L’amélioration des exportations est également, expliquée par l’évolution des recettes des produits de la mer et des dattes, respectivement de 44% et de 35%, outre le développement de la valeur des ventes des légumes frais de 47%, notamment les tomates produites par géothermie et l’accroissement de la valeur des exportations des agrumes de 5%, en dépit de la baisse des quantités de 25%.

Les exportations des fruits de l’été ont cru de 43% en quantités pour atteindre 9 mille tonnes et de 70% en valeur pour s’établir à 30,8 MDT. La valeur des importations alimentaires, au cours des cinq premiers mois de l’année en cours s’est établie à 2,290 milliards de dinars, enregistrant une augmentation de 16,3% par rapport à la même période de 2017.

Cette baisse est due à la régression de la valeur du dinar par rapport aux monnaies étrangères et la croissance des importations de certains produits de base, notamment le blé dur (+30%), le blé tendre (+18%), les dérivés du lait (+58%) et le sucre (+22%).

En revanche, la valeur des importations d’autres produits alimentaires a connu une baisse, à l’instar du maïs jaune et des huiles végétales qui ont régressé respectivement de 13% et 28%.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.