TUNISIE
03/08/2018 17h:06 CET

Allaitement maternel en Tunisie: Le ministre de la Santé exprime son inquiétude

8,5% des femmes allaitent exclusivement au sein leurs nourrissons les 6 premiers mois après la naissance.

PeopleImages via Getty Images

Le ministre tunisien de la Santé, Imed Hammami, a tiré vendredi la sonnette d’alarme concernant l’allaitement maternel, et ce en marge de la semaine mondiale de l’allaitement maternel.

“Nous avons aujourd’hui des indicateurs négatifs, inacceptables” a-t-il jugé.

Selon les chiffres avancés par le ministre seulement 8,5% des femmes allaitent exclusivement au sein leurs nourrissons les 6 premiers mois après la naissance.

“Un grand travail doit être fait” a-t-il expliqué ajoutant que cette année, le ministère de la Santé a axé son travail, dans le cadre de la semaine mondiale de l’allaitement naturel, sur cette question.

Pour ce faire, Imed Hammami affirme avoir intégrer la société civile pour “sensibiliser les mamans et les femmes enceintes de l’impact positif pour la mère comme pour le nourrisson” du lait maternel.

Avec un taux d’allaitement maternel de 2% seulement, la situation est même “prioritaire et urgente” au Nord-Ouest a estimé le ministre.

D’après le dernier rapport de l’OMS et de l’UNICEF sur l’allaitement maternel, le taux de démarrage précoce à l’allaitement maternel en Tunisie se situe à 39,9% en 2011 selon les derniers chiffres obtenus.

On parle de “démarrage précoce” lorsque l’allaitement maternel débute dans l’heure qui suit la naissance.

Selon l’Institut français de prévention et d’éducation pour la santé (INEPS), un allaitement maternel exclusif pendant six mois est nécessaire. L’allaitement peut être poursuivi ensuite, avec des aliments complémentaires, jusqu’à deux ans voire plus.

Selon l’INEPS, cela a plusieurs avantages:

 

  1. L’allaitement maternel permet de créer “un lien privilégié” avec le nourrisson au niveau du toucher mais également de l’odeur, très importante pour le bébé durant les premiers mois.
  2. Il permet de donner une meilleure alimentation. “Le lait maternel couvre tous les besoins de votre bébé et contient les vitamines, sels minéraux, oligoéléments, sucres, graisses, protéines dont votre bébé a besoin pour bien grandir, le tout en justes quantités” affirme l’INEPS qui ajoute que le lait que le lait maternel évolue au cours des tétées en fonction des besoins de l’enfant.
  3. Il prévient contre l’obésité, les allergies et protège contre les microbes. Il permet également une meilleure digestion du nourrisson.
  4. Enfin, il permet à la maman de diminuer les risques de certains cancers mais aussi de l’ostéoporose.

L’OMS recommande “l’allaitement maternel exclusif dans l’heure qui suit la naissance et de la maintenir pendant les 6 premiers mois. Il faudra ensuite introduire des ”éléments nutritifs de complément tout en poursuivant l’allaitement jusqu’à l’âge de deux ans, voire au-delà” préconise-t-elle.

Selon les estimations de l’OMS, “78 millions de nouveau-nés ne sont pas allaités au sein dans l’heure qui suit leur naissance, ce qui augmente leur risque de décès et de maladies et réduit leur probabilité d’être allaités par la suite”.

L’Organisation Mondiale de la Santé célèbre chaque année la Semaine mondiale de l’allaitement maternel est célébrée chaque année du 1er au 7 août “afin d’encourager l’allaitement maternel et d’améliorer la santé des nourrissons dans le monde entier”.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.