MAROC
25/02/2019 16h:49 CET

Ali Bongo est de retour au Gabon (et reçoit dans son salon marocain)

L'agence de presse Bloomberg avait annoncé son retour pour "deux ou trois jours".

Présidence de la République du Gabon
Ali Bongo a reçu dans le salon marocain du palais présidentiel.

POLITIQUE - Après trois mois d’absence et un aller-retour en janvier dernier pour la cérémonie de prestation de serment de son nouveau gouvernement, Ali Bongo est revenu dans son pays dans la nuit de dimanche à lundi, rapporte l’AFP. Ce 25 février, il a reçu les membres du gouvernement dans le salon marocain du palais présidentiel à Libreville.

Le chef de l’État gabonais “a reçu tour à tour en audience ce jour, les présidents des institutions notamment la Cour constitutionnelle, le Sénat, l’Assemblée nationale et quelques membres du gouvernement en tête desquels le Premier ministre”, souligne la présidence de la République dans un communiqué.

Ensemble, ils ont abordé la rentrée parlementaire qui a eu lieu le 21 février. Le président gabonais s’est également mis à jour auprès “des ministres d’État en charge de la Santé, de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et du Budget ainsi que les ministres de l’Économie, de l’Eau et de l’Énergie, tous conduits par le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale”.

Le gouvernement a profité de cet entretien pour partager plusieurs photos du président. Contrairement à son dernier voyage, où Ali Bongo apparaissait très loin, sur son fauteuil roulant ou assis, on le voit aujourd’hui debout et en bonne santé.  

Ali Bongo va-t-il de nouveau effectuer une visite express et rentrer au Maroc? L’entourage du président victime d’un accident vasculaire cérébral à Ryad, le 24 octobre dernier, a déclaré à l’AFP qu’il “‘pourrait (y) revenir’ plus tard”.

Récemment, Bloomberg, qui avait annoncé le retour d’Ali Bongo au pays pour “deux ou trois jours”, affirmait également que le président pourrait avoir besoin de 6 mois de convalescence supplémentaires. “Les médecins de Bongo s’attendent à ce qu’il récupère complètement même s’il est en convalescence lente”, affirmait l’agence de presse américaine, qui citait une “source proche”. Après de longues semaines de silence, la communication présidentielle est en tout cas de nouveau en marche.