ALGÉRIE
03/12/2018 15h:34 CET

Algérie: Le CKD a explosé en 2018, la facture s'approche de celle de l'importation des véhicules en 2015

Avec près de 3 milliards de dollars dans les 10 premiers mois de 2018, l'importation des véhicules et des kits CKD

LUDOVIC MARIN via Getty Images

Les chiffres des douanes sont formels: l’importation des kits CKD destinés au montage automobile a explosé en 2018 et la facture risque d’égaler celle de l’année 2015.

Alors que le but affiché du gouvernement, après les restrictions aux importations des véhicules neufs et l’encouragement du montage automobile, était de réduire la facture des importations, les chiffres rapportés lundi 3 décembre par l’APS indiquent une autre réalité.

Sur les dix premiers mois de 2018, l’Algérie a importé pour 2,9 milliards de dollars (Mds) entre véhicules et kits CKD, en nette augmentation par rapport à la même période en 2017 quand la facture s’est établie à 1,25 Mds (+76%). 

Pour rappel, les importations des véhicules neufs se sont chiffrés à 3,78 Mds pour l’année 2015, en baisse de près de 40% sur la facture de 2014 (6,34 Mds). Sur fond de baisse des cours de pétrole, le gouvernement avait décidé de restreindre l’érosion des réserves de change en limitant le nombre de véhicules importés. 

Encouragés par le gouvernement, de nombreux concessionnaires automobiles se sont alors tournés vers la création d’unités de montage des véhicules qu’ils importaient tout prêts. 

De nombreux observateurs avaient alerté qu’en l’absence d’un tissu industriel susceptible de favoriser l’intégration de cette activité, la facture d’importation n’allait pas être réduite.