MAROC
17/05/2019 11h:41 CET | Actualisé 17/05/2019 12h:09 CET

Algérie: Le chef de l'État par intérim a reçu l'ambassadeur du Maroc

Qui lui a transmis un message au nom du roi Mohammed VI.

HuffPost MG

POLITIQUE - Ce 16 mai, Abdelkader Bensalah, chef de l’État par intérim en Algérie, a reçu plusieurs ambassadeurs qui lui ont remis leurs lettres de créance, rapporte l’agence de presse algérienne APS. Bangladesh, Yémen, Namibie, Bénin, Serbie, Guinée Bissau, France, Vietnam et Maroc étaient représentés.

Lahcen Abdelkhalek, ambassadeur du Maroc, a transmis à Bensalah “les salutations et les sentiments de considération du roi Mohammed VI ainsi que son souci d’oeuvrer à la consolidation des relations entre les deux pays frères, à la faveur de la confiance, de la solidarité et du bon voisinage dans tous les domaines, outre le renforcement de la tradition de coordination et de concertation pour relever les défis régionaux et internationaux”.

En retour, le chef de l’État par intérim a transmis ses “salutations” et sa “considération” au roi Mohammed VI, réaffirmant lui aussi son “souci” d’oeuvrer à la consolidation des relations bilatérales, indique l’agence de presse.

La remise des lettres de créance “est une cérémonie protocolaire, prévue par la Convention de Vienne, qui marque la prise officielle des fonctions d’un ambassadeur dans l’État hôte”, rappelle l’AFP. Aucune cérémonie n’avait été organisée depuis 2016 dans le pays, ajoute l’agence de presse, ce qui empêche les ambassadeurs d’“effectuer certaines démarches officielles”.

Après des semaines de contestation et la démission historique de Bouteflika, Abdelkader Bensalah a été désigné chef de l’État pour 90 jours au début du mois d’avril pour assurer la vacance du poste de président suite à la démission de Bouteflika, expliquent nos confrère du HuffPost Algérie.