ALGÉRIE
08/09/2018 17h:48 CET | Actualisé 08/09/2018 19h:10 CET

Algérie-Gambie: des supporteurs gambiens envahissent le terrain et retardent le début du match

Twitter/dzfoot

Prévue à 17H30, la rencontre opposant la sélection algérienne à son homologue gambienne n’a pas encore débuté. Des supporteurs gambiens ont envahi le terrain après une affluence supérieure aux capacités du stade. Le président de la Fédération algérienne de Football (FAF), Kheireddine Zetchi, a refusé de jouer dans ces conditions.

Les Verts devaient affronter les scorpions de la Gambie à partir de 17H30 au stade de  l’Indépendance de Bakau, en match comptant pour la 2e journée (Gr. D) des qualifications de la CAN2019. 

Toutefois, la rencontre a pris du retard après un envahissement du terrain par des supporteurs gambiens. Une bousculade a également eu lieu parmi les supporteurs dans les tribunes, suite à un afflux supérieur aux capacités du stade. Ils sont 40.000 supporteurs dans un stade ne pouvant accueillir que 25.000 à 30.000 personnes. 

Le président de la FAF a refusé la proposition gambienne de jouer le match en laissait les supporteurs en bas des tribunes, exigeant auprès du commissaire du match leur évacuation pour jouer. “Les Gambiens doivent prendre leurs responsabilités”, a-t-il déclaré selon Ennahar TV. 

Selon le chargé du protocole de la fédération gambienne, cette affluence record est due à la présence de Riyad Mahrez, visiblement très populaire en Gambie. Il a été massivement applaudi à sa sortie du vestiaire.

L’armée gambienne tentait d’évacuer les supporteurs descendus des tribunes, tout comme le capitaine de la sélection gambienne. En vain.

La Confédération africaine de Football (CAF) a refusé d’annuler ou de retarder la rencontre, exigeant la tenue du match après un quart d’heure d’échauffement. Le commissaire de la rencontre a ainsi promis à Zetchi que la rencontre sera annulée en cas de dépassements. 

Le président de la FAF, après avoir affirmé avoir mis le commissaire du match devant ses responsabilités en cas de dépassement, a rajouté que l’Algérie sollicitera la CAF à la fin de la rencontre.