ALGÉRIE
09/09/2018 09h:31 CET | Actualisé 09/09/2018 09h:32 CET

Algérie-Gambie: Belmadi "insatisfait" du résultat mais souligne l'attitude "parfaite" des joueurs

AFP

Le coach de l’équipe nationale Djamel Belmadi à exprimer don insatisfaction suite au nul concédé par les Verts face à la Gambie samedi soir au stade de l’indépendance.

Interrogé à l’issue de la rencontre ayant opposé l’Algérie à la Gambie en match comptant de la 2e journée du groupe D pour la qualification à la CAN 2019, le coach des Verts, qui avait souligné que l’objectif de son équipe était de gagner, s’est dit insatisfait du résultat.

Il a toutefois affirmé que ces joueurs ont tout donné sur le terrain, qualifiant leur attitude de parfaite. Au vu notamment des conditions de jeu dans lesquelles la rencontre a débuté puis s’est déroulée.

De son côté, le milieu de terrain Yacine Brahimi , capitaine de l’équipe nationale, a fait part de sa déception face à ce résultat.

“Les conditions étaient très compliquées, non seulement avant début mais également durant la rencontre. La pelouse était impraticable”, a-t-il fait savoir.

Après avoir rappelé que l’objectif des Fennecs était de remporter les 3 points, il a exprimé sa “déception logique” sans toutefois oublier de souligner la solidarité et la solidité de ses coéquipiers

Pour la première de Djamel Belmadi à la tête de l’Equipe nationale, l’Algérie a concédé ce samedi 08 septembre 2018 un nul face à la Gambie sur le score de 1 buts partout au stade de l’Indépendance de Bakau, en match comptant pour la 2e journée (Gr. D) des qualifications de la CAN 2019.

Pour sa première sous la charge de Djamel Belmadi, la sélection algérienne met fin à la série de quatre défaites encaissées sous la direction de Rabah Madjer mais ne renoue pas avec la victoire.

Le baptême de feu de Djamel Belmadi a surtout été marqué par le désordre ayant précédé et regardé la rencontre.

 

Pour rappel, la rencontre a débuté avec plus de 1h30 de retard suite à des bousculades dans les tribunes et un envahissement du terrain par les supporteurs gambiens.

Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi a d’abord refusé la proposition gambienne de jouer la rencontre en présence des supporteurs derrière la ligne de touche, soulignant des conditions sécuritaires insuffisantes pour des joueurs.

Il a toutefois cétmdé à la décision du commissaire du match et de la Conférence africaine de football (CAF). 

M. Zetchi a ainsi expliqué que le refus de l’EN de jouer lui aurait coûter des sanctions, faisant porter au commissaire du match la responsabilité de tout éventuel dépassement. 

La rencontre s’est tout de même déroulée sans incident.