ALGÉRIE
01/11/2018 12h:15 CET

Algérie-France: négociations autour de quatre dossiers concernant l'époque coloniale

Il s’agit de dossiers relatifs aux archives, à la récupération des crânes de martyrs et des disparus ainsi qu’aux indemnisations relatives aux essais nucléaires dans le sud algérien.

DR

Le ministre des Moudjahidines, Tayeb Zitouni a annoncé, mercredi à Alger, l’entame de négociations entre les deux parties algérienne et française autour de quatre dossiers ayant trait à l’histoire de l’Algérie à l’époque coloniale. 

Il s’agit de dossiers relatifs aux archives, à la récupération des crânes de martyrs et des disparus ainsi qu’aux indemnisations relatives aux essais nucléaires dans le sud algérien.

Dans une déclaration à la presse à l’occasion de l’inauguration de plusieurs structures relevant de maisons de jeunes à Ain Benian, Ouled Fayet, et nombre de structures sportives situées à El Harrach, à Heraoua et Ain Taya, M. Zitouni a indiqué que “quatre dossiers datant de l’époque coloniale font actuellement l’objet de négociations entre l’Algérie et la France, par des commissions conjointes”, précisant que le dossier relatif aux archives fait exception, car connaissant un certain retard en raison de l’installation d’un nouveau directeur général (DG) des archives françaises”. Les négociations autour de ce dossier reprendront prochainement, a-t-il ajouté.

Le premier responsable du secteur a affirmé, par ailleurs, que les négociations engagées par des commissions de spécialistes en charge des quatre dossiers, revêtaient un caractère “sensible” et requéraient beaucoup de “persévérance et de sérieux”, précisant que la France “détient 475 km d’archives relatives à l’Algérie selon les déclarations de l’ancien ministre français chargé des Anciens combattants et de la Mémoire, Jean-Marc Todeschini”, a-t-il soutenu.

Les archives nationales sont réparties sur plusieurs ministères en France, à l’instar des ministères de la Défense, de la Justice, des Anciens combattants et de l’Intérieur, selon les déclarations de M. Todeschini, a rappelé M. Zitouni.

Il a ajouté que “l’Algérie dispose de multiples archives, certaines placées au ministère des Moudjahidine, d’autres présentes sur le terrain à l’instar des “Lignes Challe et Morice” et des mines antipersonnel implantées, outres les archives récupérées de l’étranger par la diplomatie algérienne et celles détenues par certains moudjahidine et spécialistes, invitant ces derniers à les restituer au ministère de tutelle ou au centre national des archives.

S’exprimant au sujet des crânes des martyrs, M. Zitouni a indiqué qu’un comité composé d’instances spécialisées a été mis en place, ajoutant que les experts s’étaient déplacés à deux reprises au musée de l’Homme à Paris pour examiner les modalités et mécanismes de rapatriement de ces crânes.