ALGÉRIE
14/07/2019 11h:33 CET | Actualisé 14/07/2019 11h:52 CET

Alger: Un sit-in mercredi pour la libération des détenus d'opinion

Hamdi Baala

Un collectif citoyen a appelé à participer mercredi 17 juillet à un sit-in devant le cour d’Alger pour la libération des détenus d’opinion et des prisonniers politiques, a rapporté dimanche le quotidien El Watan. 

Ce collectif, composé de militants, d’avocats et de membres des familles des détenus, a déjà organisé mercredi dernier un rassemblement devant la cour d’Alger en soutien aux détenus d’opinion. 

Plus d’une soixantaine de personnes, ayant participé aux manifestations populaires qui se poursuivent depuis le 22 février, ont été placées en détention provisoire. Officiellement pour “atteinte à l’unité nationale” présumée, la plupart ont brandi des drapeaux berbères ou brandi des pancartes hostiles au pouvoir. 

Certains détenus, comme le moudjahid Lakhdar Bouregâa, ont été arrêtés suite à des déclarations politiques. 

Des manifestants brandissent le drapeau berbère, symbole de identité et de la culture amazighe, depuis le tout début de la révolution populaire en cours, mais la campagne d’arrestation et de placement sous mandat a commencé suite à des déclarations controversées du chef d’état-major de l’armée le 19 juin dernier, affirmant que brandir cet emblème est “une tentative d’infiltrer les manifestations”. 

Plusieurs juristes ont souligné qu’aucun texte de loi n’interdit le port d’un autre drapeau que l’emblème national.