ALGÉRIE
14/08/2018 12h:10 CET

Alger toujours parmi les dix villes les moins agréables à vivre au monde

NurPhoto via Getty Images
Une vue sur la Casbah d'Alger, le 29 juillet 2018.

Alger reste parmi les dix villes les moins agréables à vivre au monde dans un classement publié lundi 13 août, bien qu’elle ait progressé de deux places par rapport à 2017.

La capitale algérienne a figuré à la 132e place sur 140 villes au classement annuel de “Economist Intelligence Unit”, la cellule de recherche du magazine anglais The Economist, après avoir été au 134e rang l’année dernière.

L’échelle de 100 points de ce classement évalue le niveau de vie, le taux de criminalité, les réseaux de transport, l’accès à l’éducation et à la médecine, la stabilité économique et politique et d’autres indicateurs de 140 villes. 

Avec un score de 44,1 points, Alger fait légèrement mieux que Damas (140e, 30,7) et Tripoli (134e, 42,9), des villes en guerre depuis 2011. La capitale algérienne est également mieux classée que Lagos (138e), Harare (135e) et Douala (133e), mais se positionne derrière Dakar (131e) et Abidjan (124e).

En haut du tableau, Vienne est devenue la ville la plus agréable au monde avec un score presque parfait de 99,1 points, détrônant ainsi Melbourne (2e, 38,4) qui a régné 7 ans sur ce classement. Osaka, elle, figure à la 3e place.

Le top 10 de ce classement n’a par ailleurs pas été reluisant pour les villes européennes. Copenhague est la seule autre ville dans le top 10 (9e) alors que l’Australie compte, en plus de Melbourne, Sydney (5e) et Adelaide (10e) et le Canada en compte trois: Calgary, Vancouver et Toronto (4e, 6e et 7e respectivement). 

L’autre classement du genre, celui du cabinet Mercer, a aussi désigné en mars dernier et pour la 9e année consécutive la capitale autrichienne comme la ville offrant la meilleure qualité de vie au monde. Alger, elle, y figure au 184e rang sur 231.