ALGÉRIE
01/02/2019 15h:17 CET | Actualisé 01/02/2019 15h:18 CET

Alger: Le jardin d'Essai enregistre près de 2 millions de visites en 2018

DEA / ARCHIVIO J. LANGE via Getty Images

Le Jardin d’Essai d’El Hamma a enregistré près de 1,9 millions de visites en 2018, a appris l’APS auprès de son Directeur général, Boulahia Abdelkrim.

La même source a affirmé que les dirigeants de cette structure ambitionnaient de porter ce chiffre à deux millions, insistant que le Jardin est “une destination touristique privilégiée” à Alger, d’autant plus que le nombre de visites en groupes avait dépassé le seuil de 200.000 et que le nombre d’enfants qui s’y étaient rendus, dépassaient 4.000 enfants, dans le cadre des manifestations organisées, à l’occasion des vacances scolaires, d’hiver, de printemps et d’été.

Les spectacles de clown et les pièces théâtrales sont les principales activités de divertissement qui attirent les familles vers cet espace plein air situé au cœur même de la capitale et qui jouit de l’intérêt des enfants, particulièrement, pendant les vacances scolaires.

Ces activités servent de relais pour transmettre les messages de sensibilisation autour de “la protection de l’environnement en général, et la sauvegarde du Jardin d’Essai d’El Hamma, en particulier”, destinés tant aux enfants qu’aux adultes.

L’année écoulée a été marquée par la signature par l’Administration du jardin de deux accords avec des jardins botaniques et parcs zoologiques d’Espagne et d’Italie, dans le cadre de la coopération internationale, visant le développement du Jardin d’El Hamma, rappelle M. Boulahia, soulignant que la 1er conférence internationale sur le Jardin d’Essai, tenue à Alger en 2018, “avait pavé le chemin” vers la tenue des accords susmentionnés.

Cette coopération internationale devra contribuer au renforcement du dossier aux fins “de classement de cet espace naturel et scientifique en monument environnemental et en patrimoine universel”.

Les clauses de la convention algéro-espagnole, stipulent l’échange de différentes expériences en matière de protection des animaux menacés de disparition.

L’administration du Jardin d’Essai d’El Hamma œuvre à la restructuration et le réaménagement de son zoo conformément aux normes internationales.

L’accord de partenariat conclu avec le jardin botanique de “Cagliari” (Italie), porte selon le même responsable sur le volet scientifique de l’inventaire des variétés de plantes existant au Jardin, des variétés qui avaient attiré “l’attention” des experts italiens de par leur caractère unique.

Plusieurs accords ont été en outre signés, en 2018, avec les partenaires algériens, à l’instar du Centre national de développement des ressources biologiques (CNDRB), l’Observatoire national de l’environnement et l’Ecole nationale supérieure d’agronomie (ENSA) ainsi que le jardin 24 février à Miliana, en sus de l’accord de partenariat avec l’Institut national de la protection des végétaux et le Centre national supérieur de la pêche et de l’aquaculture.

D’autres accords ont été signés avec le Centre de la pêche de Zéralda, le Centre national supérieur de la pêche et de l’aquaculture, en sus d’un accord de coopération avec l’Agence nationale du sang (ANS).

Par ailleurs, la chargée de communication au niveau du jardin, Djeballi Sanaa a rappelé que dans le cadre des ateliers de formation organisés par le Centre d’éducation environnementale du jardin, il a été enregistré, au cours de l’année écoulée, l’adhésion de 135 enfants de 6 à 14 ans, inscrits dans les ateliers de botanique et d’aquaculture, alors que le nombre d’adultes (17 ans et plus) inscrits à ces ateliers et à celui d’apiculture a atteint 340.

Le nombre total des apprentis formés dans les ateliers du Centre d’éducation environnementale s’est élevé à 500 adhérents tandis que le nombre de visiteurs de la salle de lecture du jardin “la Bibliothèque” a atteint environ 250 étudiants, lecteurs et fans des livres de l’environnement.

Pour ce qui est des visiteurs du Centre d’éducation environnementale non-inscrits aux ateliers, leur nombre s’est élevé, dans le cadre des visites organisées et programmées ou durant les journées de sensibilisation, environ 5550 enfants au cours de l’année 2018, a ajouté Mme Djeballi.

Il est à noter en outre que l’Agence “Voyageur du monde” de tourisme et de voyages avait classé l’Algérie parmi les 10 premières destinations à découvrir durant l’année 2018, mettant en exergue le jardin d’essais d’El Hamma, sis à Alger, comme monument distingué qui mérite d’être visité. Toutefois, le jardin demeure un monument ”à valoriser” en le classant un jardin national avant de le reconnaitre comme jardin international, avait déclaré auparavant à l’APS l’expert international en jardins botaniques, Maité Delmas.

Elle a affirmé en outre que le jardin d’essais d’El Hamma disposait de toutes les normes requises pour être classé au rang d’un jardin international, relevant la nécessité de le classer, en premier lieu, comme jardin national.