TUNISIE
06/08/2018 15h:51 CET

Alex Jones, le roi américain des théories du complot, banni par Apple

“Nous ne tolérons pas les incitations à la haine”, a déclaré Apple.

Capture écran/Youtube/Info Wars

Le tristement célèbre animateur de radio et complotiste américain Alex Jones vient d’être supprimé des podcasts iTunes, la plateforme de téléchargement d’Apple. L’homme, connu pour ses diatribes sur de loufoques théories du complot, est à l’origine du phénomène des fake news, grâce à la création de son site internet infowars.

Le personnage affilié à l’extrême droite, diagnostiqué avec un trouble de la personnalité narcissique et admiré par le président des États-Unis Donald Trump, est notamment connu pour avoir déclaré que les attentats du 11 septembre étaient un complot interne et que la fusillade de Sandy Hook, tuant 20 enfants âgés de 6 à 7 ans n’avait jamais existé. Plus récemment, Alex Jones a décrété que les survivants de la fusillade d’un lycée de Parkland, en Floride, étaient en réalité des acteurs.

Alex Jones a aussi, par le passé, attiré l’attention du public en disant qu’il existaient des “bombes gay” qui changeaient le comportement sexuel des individus touchés, et que l’eau du robinet contenait des produits chimiques rendant les grenouilles homosexuelles.

Expliquant le bannissement d’Alex Jones, Apple s’est expliqué au site Buzzfeed News : “Nous ne tolérons pas les incitations à la haine, et avons des règles claires que les créateurs de contenu et les développeurs doivent respecter pour procurer un environnement sécurisé à tous les utilisateurs. Les podcasts violant ces règles sont supprimés, et ne sont plus trouvables, écoutables et téléchargeables”.

Alex Jones a déjà été supprimé de Spotify la semaine précédente, des vidéos de sa chaîne YouTube ont été supprimés par la plateforme, et en juillet, l’animateur a été bloqué de Facebook pendant 30 jours.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.