MAROC
12/06/2018 16h:39 CET | Actualisé 12/06/2018 17h:29 CET

ALERTE: Une prise d’otages en cours dans le 10e arrondissement de Paris

Indiquant être armé d’une bombe, l’individu retiendrait trois personnes.

Twitter Philippe Grasset
La police est actuellement en train d'intervenir. 

PRISE D’OTAGES - Dans l’après-midi de ce mardi 12 juin, une société informatique située dans la rue des Petites-Ecuries, dans le 10e arrondissement de Paris, a été prise en otage par un homme qui retient actuellement trois personnes.

D’après les premières informations relayées par des médiaslocaux, le preneur d’otages aurait affirmé être en possession d’une bombe. Deux des otages seraient en bonne santé, et le troisième, ayant pris un coup de clé à molette un niveau de l’oeil, dans un état grave.

L’individu, dont l’identité est toujours inconnue, a par ailleurs affirmé qu’il avait un complice armé à l’extérieur du bâtiment et demande à être mis en contact avec l’ambassadeur d’Iran.

Les forces spéciales d’interventions françaises ont été dépêchées sur place, le quartier est bouclé et les personnes sur place confinées dans les immeubles et commerces.

Présente sur les lieux, la Brigade de Recherche et d’Intervention (BRI) aurait écarté la piste d’un acte terroriste. L’opération est toujours en cours et un large dispositif a été déployé autour du numéro 45 de la rue des Petites-Écuries. Un contact aurait été établit par les négociateurs de la BRI avec le preneur d’otages. Ce dernier se serait fait passer pour un livreur de repas et aurait pénétré l’enceinte de la cour de la société informatique.

“L’objectif est de préserver nos trois concitoyens retenus en otage”, a déclaré Yves Lefebvre, du syndicat de police unité SGP, sur la chaîne d’information française BFMTV. “Des spécialistes de la négociation sont entrés en contact avec l’individu pour le raisonner et les effectifs de déminage vont être dépêchés sur place pour éventuellement intervenir. Il ne faut vraiment pas que davantage de personnes puissent s’immiscer au sein de l’opération. Attendons que l’individu ait été interpellé pour diriger les enquêtes”, poursuit la même source. 

Plus d’informations à venir...