MAROC
11/04/2018 18h:34 CET

Air France et d'autres compagnies réacheminent leurs vols en raison des frappes aériennes sur la Syrie

Des frappes aériennes ou des tirs de missiles de croisière menacent de manière imminente la Syrie.

PHILIPPE LOPEZ via Getty Images

SECURITE - Eurocontrol et l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) appellent à la vigilance des compagnies aériennes survolant la Méditerranée, à destination du Moyen-Orient, contre d’éventuelles frappes de la France et des Etats-Unis sur la Syrie en réponse à l’attaque chimique présumée en Ghouta Orientale. 

Dans un bref communiqué, l’EASA annonce que “des frappes aériennes ou tirs de missiles de croisière” peuvent atteindre la Syrie dans les 72 prochaines heures et le fonctionnement de l’équipement de radionavigation des appareils risque d’être perturbé de façon intermittente si des opérations militaires devaient avoir lieu.  

L’agence invite donc les compagnies de vols commerciaux à prendre des précautions pour l’élaboration de plans de vols pour l’est du bassin méditerranéen.

De nombreuses compagnies en alerte 

Une mise en garde immédiatement prise en compte par Air France, qui a ajusté ses plans de vol sur les lignes qui desservent le Moyen-Orient, “principalement Beyrouth et Tel-Aviv” a indiqué la compagnie française. “La Direction de la sûreté de la compagnie suit de près l’évolution des événements”, a-t-elle ajouté.

Du côté des autres compagnies, Easy-Jet a annoncé qu’elle changerait la trajectoire des vols à destination de Tel-Aviv. 

La compagnie libanaise Middle East Airlines, l’une des rares à continuer de voler directement au-dessus de la Syrie, va également réacheminer temporairement ses vols. 

Un porte-parole de Lufthansa a déclaré, mercredi, que la compagnie allemande a pris compte des avertissements d’Eurocontrol et est en contact étroit avec les autorités.

Les représentants de Ryanair, British Airways, Etihad Airways et Royal Jordanian ont déclaré que leurs vols fonctionneraient normalement mais qu’ils surveillent toutefois la situation de près.

Il en va de même pour Emirates, qui ajoute qu’elle “procéderait aux ajustements nécessaires”.

Quant à EgyptAir, aucun changement de trajectoire de vol prévu suite à l’avertissement, a indiqué une source proche de la compagnie. 

Paris, Riyad et Washington alliés contre la Syrie

La France annoncera “dans les prochains jours” sa réponse à l’attaque chimique présumée en Syrie et, si elle décide de frappes, celles-ci viseront les “capacités chimiques” du régime et en aucun cas ses “alliés” russe et iranien, avait déclaré mardi le président français Emmanuel Macron.

“Nous allons poursuivre les échanges d’informations techniques et stratégiques avec nos partenaires, en particulier britannique et américain, et dans les prochains jours, nous annoncerons notre décision”, avait-il indiqué lors d’une conférence de presse commune à Paris avec le prince héritier d’Arabie saoudite Mohamed Ben Salmane.

Mercredi, le président américain Donald Trump a, lui aussi, averti la Russie de frappes imminentes contre la Syrie, peu après que Moscou ait mis en garde contre tout acte pouvant “déstabiliser la situation déjà fragile dans la région”.