ALGÉRIE
20/08/2014 11h:34 CET

Le PDG d'Air Algérie dénonce une campagne médiatique contre sa compagnie, accuse les "compagnies concurrentes"

HuffPost Algérie
Le PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif

Le PDG d'Air Algérie, Mohamed Salah Boultif a dénoncé, mercredi 20 août à Alger, une campagne médiatique visant sa compagnie dans un entretien accordé à l’agence de presse algérienne APS .

"Si cette campagne médiatique était dirigée contre le PDG d'Air Algérie cela aurait été de moindre mal que si elle visait la compagnie elle même", a-t-il déclaré.

Depuis le crash du vol AH 5017 le 24 juillet au Mali, les articles contre Air Algérie apparaissent quotidiennement dans la presse, à l'image du journal en ligne TSA, pointant du doigt les défaillances de la compagnie.

LIRE AUSSI: Crash du vol AH 5017: Les premières explications des experts ( VIDÉO)

Pour expliquer ces attaques, le patron avance "une dynamique de développement".

Air Algérie compte 1,4 millions de nouveaux passagers à l’international et a comme défi de “construire un hub aérien à Alger avec l’acquisition de 16 nouveaux avions d’ici 2016”, annonce son patron.

"Cette dynamique de développement inquiète à mon avis beaucoup de compagnies concurrentes", affirme-t-il.

M. Boultif souligne que sa compagnie commencerait à " déranger la concurrence".

Il a reconnu que les crash d'avions mettent souvent les responsables des compagnies aériennes "sous les feux de la rampe".

Il conteste toutefois les accusations de défaillance portées contre le pavillon national. Il a expliqué à ce titre que la compagnie Air Algérie "évoluait dans un environnement fortement réglementée".

Elle est, poursuit-il, supervisée et auditée de façon permanente aussi bien par des institutions internationales comme l'IATA que par la direction de l'aviation civile algérienne relevant du ministère des Transports.

"Je rassure tout le monde, le transport aérien en Algérie est fortement réglementé, contrôlé, et audité", a affirmé M. Boultif.

Le premier responsable d'Air Algérie s'est dit "confiant" quant à l'avenir de sa compagnie qui devrait connaître un essor considérable avec la mise en oeuvre du plan quinquennal 2013-2017, approuvé par le gouvernement.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.