MAROC
16/08/2018 12h:21 CET

Aïd Al Adha: Voici des conseils si vous souhaitez acheter un mouton

6,7 millions de têtes identifiées.

ABDELHAK SENNA via Getty Images

BILAN - Mission accomplie! Au bout de deux mois, l’opération Aïd Al Adha, menée par l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA), sous l’égide du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts dresse le bilan. Le nombre des ovins et caprins identifiés, annonce un communiqué de l’ONSSA, a atteint 6,7 millions de têtes. Quant au nombre d’éleveurs enregistrés, dans le cadre de cette opération, il s’élève à 132.000, à ce jour. 

En priorité, cette opération a consisté, précise la même source, en l’identification des animaux destinés à l’abattage à l’occasion de la fête du sacrifice en assurant une traçabilité. Celle-ci passe par l’identification du propriétaire de l’animal et vise à permettre au consommateur d’acheter des animaux avec une garantie de traçabilité (et non de qualité), indique l’ONSSA. 

Si vous vous apprêtez donc à acheter votre mouton, vérifiez qu’il porte bien la boucle jaune, preuve de cette garantie de traçabilité. Il s’agit d’une boucle en plastique de couleur jaune clair. Elle doit porter un numéro de série de sept chiffres, la mention en arabe ”عيد الأضحى” (Aïd Al Adha), une étoile et un dessin représentant la tête du mouton. C’est une description que fournit l’ONSSA en vue d’éviter au consommateur d’éventuelles contrefaçons de cette boucle. 

L’ONSSA recommande aux citoyens l’achat d’animaux identifiés par cette boucle dans les souks ouverts spécialement à cet effet. Précisant que les animaux doivent être en bon état de santé, l’Office conseille au consommateur de garder la boucle après l’abattage. Ce sera une référence en cas de besoin pour les médecins et techniciens vétérinaires de l’ONSSA, assurant que son équipe reste à l’écoute du consommateur durant la période de l’Aïd Al Adha. Les réclamations seront prises en charge, promet l’office, “pour faire les investigations nécessaires et prendre les mesures qui s’imposent conformément à la réglementation en vigueur”.

Et pour sensibiliser le citoyen, l’ONSSA a entrepris une campagne pour diffuser des conseils pratiques à grande échelle. Entre autres moyens utilisés, ce spot TV de moins d’une minute posté par l’office sur sa page Facebook. L’acteur marocain Abdellah Ferkous s’adresse au consommateur pour lui rappeler les consignes à respecter afin de passer une bonne fête en famille.  

Des efforts que déploie l’ONSSA pour éviter un autre scandale des viandes vertes dont l’origine serait liée directement à une mauvaise alimentation de l’animal. D’ailleurs, l’opération Aïd Al Adha a porté également sur le contrôle des aliments pour animaux et médicaments vétérinaires à tous les niveaux de la chaîne alimentaire, assure l’ONSSA précisant que le but est de réprimer toute pratique illicite. Certains fraudeurs ont été interceptés dans certaines régions du royaume, les procès-verbaux ont été instruits et transmis à la justice, affirme l’office sans donner de chiffres. 

D’autres contrôles ont été menés dans le même cadre. Il est question notamment de contrôle des fientes à la sortie et à destination des élevages avicoles. L’ONSSA indique avoir mis en place un système de laisser-passer vétérinaire, en collaboration avec la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) et les transporteurs de fientes destinées à l’alimentation des moutons. “Depuis le 1er juin 2018, seules les fientes de volailles accompagnées du laisser-passer vétérinaire peuvent être transportées”, préside-t-il.

Stricte, la règle impose au transporteur des fientes d’aviser le service vétérinaire du lieu de destination. Et ce, pour maîtriser le circuit des fientes de volailles et éviter leur utilisation dans des élevages d’engraissement. Plus de 2.000 laisser-passer vétérinaires de fientes ont été délivrés, révèle l’ONSSA. Et de préciser que tout mouvement de fientes est désormais suspendu et plus aucun laisser- passer n’est délivré depuis le 7 août.

Les points de ventes, souks et élevages sont, eux aussi, soumis aux opérations de contrôle menés par des commissions mixtes avec pour objectif de relever et de réprimer toute pratique frauduleuse, dont la vente d’aliments, de médicaments ou de substances non autorisés. Au total, 15.000 contrôles ont été menés depuis juin.

L’ONSSA a mobilisé 600 médecins et techniciens vétérinaires depuis le début de la mise en œuvre du plan d’action. Ses services mènent non seulement des contrôles au niveau des points de vente en vérifiant l’état de santé des animaux, mais assistent aussi les consommateurs en cas de besoins. La liste des médecins vétérinaires en permanence sera disponible sur le site web de l’office: www.onssa.gov.ma.

Le centre d’appel de l’ONSSA est joignable au 0801003637, durant toute la semaine, de 08h00 à 20h00.