MAROC
26/06/2019 10h:44 CET

Aïd Al Adha: Plus de quatre millions et demi d’ovins et de caprins identifiés, annonce l'ONSSA

Dans le cadre d'une opération appelée au final à couvrir plus de 7 millions de têtes de bétail.

Anadolu Agency via Getty Images

AID AL ADHA - L’ONSSA essaye, cette année encore, d’éviter une nouvelle “affaire de la viande verte”. L’opération d’identification des ovins et des caprins destinés pour l’Aid Al Adha 2019, lancée fin avril dernier, “a permis l’identification de plus de 4 millions et demi de têtes d’ovins et de caprins (4.550.000), et ce depuis son lancement jusqu’au 25 juin 2019”, annonce l’Office National de Sécurité Sanitaire des produits Alimentaires (ONSSA) dans un communiqué.

Cette opération devrait couvrir plus de 7 millions de têtes d’ovins et de caprins destinés pour Aid Al Adha, poursuit le texte.

“L’identification des animaux pour Aid Al Adha consiste en la pose sur l’une des oreilles, d’une boucle de couleur jaune qui porte un numéro de série unique, la mention”األضحى عيد ,“une étoile et un dessin représentant la tête du mouton, et ce afin de permettre d’assurer la traçabilité de ces animaux en cas de besoin”.

L’ONSSA précise par ailleurs “qu’à l’instar de l’année dernière”, l’organisme a mis en place un plan d’action “axé sur plusieurs mesures, notamment l’enregistrement des éleveurs, l’identification des ovins et des caprins, le contrôle de la qualité de l’eau, le contrôle des aliments pour animaux, le contrôle des médicaments vétérinaires, ainsi que le contrôle des fientes à la sortie et à destination des élevages avicoles”.

Une série de mesures qui devraient être en meure de contrer le triste “scandale de la viande verte”, survenu lors de l’Aïd Al Adha 2017. Cette année-là, de nombreux Marocains ont en effet eu la mauvaise surprise de voir la viande issue du mouton sacrifié prendre une couleur verdâtre. Une affaire qui a relancé le débat autour du contrôle des animaux vendus pendant cette période et leur traitement par les éleveurs.