TUNISIE
07/04/2019 11h:08 CET

Ahmed Seddik: La démocratie ne se réalise que par la souveraineté et la préservation des constantes nationales

Ahmed Seddik a qualifié de déplorable la situation sociale des Tunisiens

Nicolas Fauqué via Getty Images

Le secrétaire général du Parti Taliaa Ahmed Seddik a déclaré samedi que la démocratie ne se réalise que par la souveraineté et la préservation des constantes nationales, en libérant le pays de toute dépendance de l’étranger.

Le parti Al Taliaa, héritier de l’école nationaliste arabe, œuvre sans relâche à consacrer ces principes, a-t-il souligné au cours du congrès constitutif du parti à la Bourse de travail de Tunis.

Il a affirmé que son parti défend l’unité du Front populaire dont il est l’une des composantes. Le Front, a-t-il estimé, exprime, ouvertement, les besoins des Tunisiens et est, constamment, à l’écoute de leurs attentes et leurs aspirations.
Seddik a affirmé que le Front est tout à fait prêt pour l’épreuve des prochaines élections.

Sur un autre plan, Ahmed Seddik a qualifié de déplorable la situation sociale des Tunisiens, déplorant la paupérisation des classes moyennes à cause de l’impertinence des politiques des coalitions au pouvoir depuis 2014.

Il a appelé les Tunisiens à ne pas renouveler la confiance dans les parties politiques qui ont enlisé le pays dans l’endettement, accéléré la dévalorisation du dinar tunisien et aggravé le déficit de la balance commerciale.

Le parti Attalia tient le samedi 6 avril et dimanche 7 avril 2019 son congrès fondateur sous le signe ” partisans du peuple, fidèles à la Patrie “, et ce, pour élire le secrétaire générale du parti ainsi que les membres du bureau politique.

Plusieurs personnalités politiques et syndicales dont le secrétaire générale adjoint de l’UGTT Samir Cheffi, la députée du bloc Courant Démocrate Samia Abbou, et des dirigeants du Front Populaire (FP), ont assisté à ce congrès.

Le porte-parole du FP, Hamma Hammami a fait savoir que le choix de sa formation politique est de sauver la Tunisie de l’enlisement dans la politique des prêts étrangers, estimant dans ce sens que ” le gouvernement en place a échoué dans ses choix étant donné, que ce sont des choix impopulaires pris pour satisfaire le Fonds Monétaire International “.

Dans une déclaration donnée à TAP, Hammami a réagi à l’augmentation dans le prix des carburants, décidée par le ministère de l’industrie le 31 mars 2019, estimant que cette décision vise principalement le pouvoir d’achat, et augmentera davantage le cout de la production qui va se répercuter à son tour sur les prix des produits de première nécessité.

” Le FP restera uni, ses décisions internes sont prises conformément aux principes et règles démocratiques “, a-t-il assuré.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.