ALGÉRIE
25/07/2014 17h:12 CET

Témoignage d'un habitué de l'AH5017: Alger-Ouaga-Alger, mon "bus" habituel

Maghreb Émergent

Akli Ourad, consultant international, est un habitué de la ligne Ouagadougou-Alger. Choqué par le crash de l'AH 5017, il raconte l'ambiance "traditionnelle" de son "bus" mensuel.

"Sur les deux dernières années, j’ai dû prendre 30 fois ce vol pour des raisons professionnelles, dont le dernier remonte à seulement 3 semaines. Pour moi, Alger-Ouaga était plus mon "bus" habituel, pour aller à mon travail qu’un vol international. C’est un sentiment incroyable de se savoir passer à côté d’une mort certaine. Le 25 Juin dernier, en rentrant dans la zone internationale de l’aéroport d’Alger pour prendre le vol prévu pour Ouagadougou, je retrouve un attroupement de passagers en colère, harcelant le personnel d’Air Algérie pour s’assurer que l’avion est bel et bien là pour effectuer le vol. Les pauvres étaient coincés dans la zone minuscule des départs pendant 48 heures à cause de l’annulation de leur vol deux jours auparavant. Étant tous des étrangers, la compagnie a été incapable de leur délivrer des visas de transit pour leur permettre d’attendre le prochain vol... Inchallah! Ils se sont retrouvés en garde à vue pendant 48 heures à l’aéroport".

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.