MAGHREB
27/11/2015 07h:33 CET

Pour cette star de "Game of Thrones", l'affirmation des femmes ne doit pas être que physique et sexuelle

Anthony Harvey via Getty Images
LONDON, ENGLAND - NOVEMBER 05: Natalie Dormer attends The Hunger Games: Mockingjay Part 2 - UK Premiere at Odeon Leicester Square on November 5, 2015 in London, England. (Photo by Anthony Harvey/Getty Images)

L’actrice Natalie Dormer est apparue dans plusieurs scènes de nature explicite dans des séries comme "Game of Thrones" et "The Tudors", mais elle ne considère pas celles-ci comme des exemples de l’affirmation des femmes.

"L’affirmation des femmes ne devrait pas passer uniquement par la sexualité", a déclaré Natalie Dormer à The Guardian. "Vous rencontrez beaucoup – et je pèse mes mots ici – de scénaristes et de réalisateurs masculins qui croient pouvoir brandir le drapeau de l’égalité des sexes simplement parce qu’ils ont créé un personnage de femme assassine".

L’actrice de 33 ans a été critiquée récemment pour ses commentaires sur la relation entre le personnage de Margaery Tyrell qu’elle interprète dans "Game of Thrones" et le roi Tommen, âgé de 12 ans dans les livres, mais interprété par l’acteur Dean Charles Chapman, qui a 17 ans. "Après tout ce que nous avons fait dans cette émission – viol, inceste, infanticide – j’étais abasourdie de constater les vives réactions qu’avait engendrées cette partie de l’intrigue". Des internautes en ont évidemment profité pour changer le sens de ses dires, sous-entendant que Natalie Dormer n’avait pas d’objection à ce qu’un adulte ait des relations sexuelles avec une personne d’âge mineur.

L’actrice a déclaré à The Guardian qu’un homme n’aurait pas eu à faire face à un tel tollé.

"Mes collègues masculins n’ont pas à faire face aux critiques lorsque leurs personnages violent et tuent des gens dans l’émission, parce que les gens comprennent que c’est de la fiction. Et pourtant, lorsqu’une actrice doit incarner un rôle dans une situation où rien n’est montré explicitement, elle se fait ensuite attaquer personnellement", s’est confiée Natalie Dormer à The Guardian.

Natalie Dormer a aussi relevé que son rôle de Cressida dans la série "The Hunger Games" lui permettait de prendre une pause des rôles hypersexualisés, et des troubles anxieux pouvant en découler. "C’était rafraîchissant de jouer une femme qui n’est pas définie que par son amour pour un homme. Je commençais à être fatiguée de rester assise dans ma robe de soie. Ce fut salvateur d’enfiler une paire de bottes d’armée et de courir dans la boue pendant 9 mois".

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.