MAROC
30/08/2018 18h:40 CET | Actualisé 30/08/2018 18h:42 CET

Affaire Prioul-Lamjarred: Pour l'avocat de Prioul, la nouvelle inculpation du chanteur "peut changer le regard du tribunal"

Mais l'enquête restera close.

DR

JUSTICE - La présence de Saad Lamjarred à Saint-Tropez, où le chanteur a été inculpé dimanche dernier pour une nouvelle affaire de viol, ne semble pas ravir Maître Jean-Marc Descoubes, l’avocat de Laura Prioul, une autre présumée victime du chanteur marocain qui l’accuse de faits similaires en octobre 2016.

Pour Maitre Jean-Marc Descoubes, avocat au barreau de Paris qui assure la défense de Laura Prioul depuis sa plainte il y a près de deux ans pour viol avec violence contre l’artiste, “il est totalement anormal que Saad Lamjarred ait pu passer tout son été à Saint-Tropez” sans que la partie civile en ait été avisée. “Nous n’avons pas eu de voix de recours contre la décision de le laisser aller et venir sur le territoire. Le code de procédure pénale actuellement ne prévoit pas de voix de recours pour la partie civile contre de telles modifications du contrôle judiciaire”, explique-t-il au HuffPost Maroc. 

Selon lui, sa cliente aurait passé un ”été pourri” car elle travaillait dans un restaurant à Sainte-Maxime, à quelques pas de Saint-Tropez sans avoir été mise au courant que son présumé agresseur se trouvait dans les environs. “Nous n’avions aucun moyen juridique pour l’interdire puisqu’il a monté un dossier avec ses avocats pour pouvoir aller et venir librement. Nous avons été placés devant le fait accompli”, avance l’avocat.

Ce dernier souhaiterait au passage “attirer l’attention du gouvernement français, soit la secrétaire d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, la ministre de la justice Nicole Belloubet et les parlementaires”, afin que les responsables se penchent sur cette question. L’avocat réclame en substance une modification pénale “pour que dans ce type d’affaire très sensible”, en l’occurrence un viol, la partie civile soit consultée avant toute modification d’un contrôle judiciaire et avec le droit de contester toutes décisions. “Je n’ai même pas été convoqué à l’audience, on ne sait pas quand ça s’est fait, rien. Ca se passe en catimini. Lorsque Saad Lamjarred a demandé son autorisation pour circuler sur le territoire, nous n’étions pas au courant. Il a été entendu, ils (sa défense) ont fait un courrier, une requête mais on ne nous a pas demandé notre avis”, nous assure-t-il. 

La nouvelle inculpation du chanteur, un espoir pour l’affaire Prioul? 

Suite à l’inculpation de Saad Lamjarred mardi dernier, ce dernier a été déféré devant un juge, à la demande du parquet de Draguignan. Des rebondissements qui ont encouragé la jeune femme de 22 ans à soutenir sur les réseaux sociaux la nouvelle plaignante, en partageant son “soutien de tout cœur à cette nouvelle victime qui n aurait pas vécu ce drame si la justice était plus ferme”, mais aussi en se confiant aux médias français. 

Son avocat adopte pour sa part une posture différente, et refuse de se prononcer sur l’affaire actuelle. “Cette nouvelle inculpation peut changer le regard du tribunal sur l’affaire de Laura Prioul”, nous indique-t-il toutefois, sans développer davantage.

Concernant l’affaire de sa cliente, l’avocat souligne que l’instruction pénale a été clôturée, et donc que l’instruction considère que l’enquête est terminée, explicite-t-il, précisant par ailleurs que le dossier a été transmis au procureur de la République de Paris. “Nous sommes dans l’attente des réquisitions du parquet. Que va dire le parquet? Un renvoi devant la Cour d’assises? Un renvoi en correctionnelle? Une fois que le parquet aura pris ses dispositions, le dossier revient au juge d’instruction qui prendra la décision finale”, ajoute Me Descoubes, en attente de la prochaine date d’audience. 

Le parquet ne rouvrira toutefois pas l’enquête de l’affaire Prioul/Lamjarred, suite à cette nouvelle inculpation du chanteur pour viol car le volet pénal est clos, insiste-t-il. 

Pour rappel, les faits dont est à nouveau accusé le chanteur se seraient déroulés dans un établissement de Saint-Tropez dans la nuit de samedi à dimanche, avait précisé le parquet de Draguinan. Une enquête en flagrance a été diligentée à la suite de la plainte d’une femme pour “faits caractérisés de viol”, avait ajouté la même source qui évoque “une affaire complexe”qui s’est déroulée “dans le cadre de rencontres dans des établissements de nuit” avec “deux versions diamétralement opposées (qui) s’entrechoquent”, nécessitant “la poursuite des investigations et l’audition de tout témoin utile”. Une affaire qui  ressemble par bien des points à celle qui l’oppose à Laura Prioul.