MAROC
18/09/2018 17h:34 CET

Affaire Pierrette Mjid: Le procès en appel à nouveau reporté à la demande de l'accusé

Deuxième report du procès en appel.

DR

JUSTICE - Initialement prévu le 13 septembre, puis ce 18 septembre, le procès en appel du conducteur condamné pour avoir ôté la vie à Pierrette M’jid, a de nouveau été reporté à la demande de l’accusé, selon le fils de la défunte, Abousoufiane Elkabous. 

Le jugement du jeune conducteur de 18 ans, condamné à deux mois de prison ferme et une amende de 10.000 dhs, avait poussé les proches de Pierrette M’jid a contester le verdict rendu le 6 septembre dernier en première instance au tribunal de Casablanca. La famille avait alors indiqué vouloir faire appel de ce jugement. “Nous allons faire appel. C’est un délit de fuite caractérisée. Nous ne demandons pas que ce jeune soit incarcéré à vie, mais au moins que la justice soit appliquée”, avait déclaré le fils à Le360. “Il y a un mois, nous avons enterré notre mère. Avec ce jugement, nous venons de l’enterrer une deuxième fois”, avait-t-il poursuivi, sous le choc.

Une première audience devait avoir lieu le 13 septembre dernier avant d’être repoussée au 18. Finalement, d’après un post facebook sur la page du fils de la défunte, le prochain procès en appel se déroulera le 20 septembre, suite à une demande de la partie adverse. 

Dans un autre post Facebook, le fils pointe “l’absence délibérée de la défense de l’accusé”, mais applaudit la “célérité exceptionnelle” d’une audience en appel “convoquée à peine 5 jours après le jugement de première instance”. “Nous considérons cette célérité exceptionnelle comme un message d’apaisement à l’opinion publique, à la famille et amis des Mjid, et que tout soit fait rapidement pour élucider cette énigme de deux mois de prison pour un double accident dont un mortel avec délit de fuite”, écrit-il.

Actuellement incarcéré à la prison d’Oukacha, à Casablanca, le jeune homme de 18 ans se trouverait dans un état psychologique déplorable, selon sa famille qui précise dans un communiqué relayé par Alyaoum24, qu’il aurait tenté de se suicider à deux reprises dans sa cellule. 

Le 6 août dernier, la défunte, qui faisait sa marche sur la corniche de Casablanca, avait été fauchée par le 4x4 conduit par le jeune homme de 18 ans. Le choc, très violent, avait sectionné la jambe de Pierette M’jid avant que le chauffard ne prenne la fuite. Elle avait succombé à ses blessures au CHU Ibn Rochd. Selon Abousoufiane Elkabous, le jeune avait toutefois fait demi-tour pour s’enquérir du sort de sa victime. Une seconde collision avec un camion mettra ce jour-là fin à son trajet.