MAROC
22/10/2018 15h:56 CET

Affaire Khashoggi: Un des tueurs présumés aurait endossé dans les rues d'Istanbul les vêtements de la victime

Une étrange mise en scène repérée par plusieurs caméras de surveillance.

CNN

KHASOGGI - Plus de trois semaines après la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, les détails autour de son décès continuent d’être révélés à la presse. Alors que les conditions sordides de son assassinat présumé ont été dévoilés la semaine dernière par la presse turque, des informations étranges sur les assassins présumés commencent à être révélées.

Selon la chaîne américaine d’information en continu CNN, un des membres du “commando”, composé de 15 Saoudiens chargés d’assassiner le journaliste, aurait été aperçu dans les rues d’Istanbul portant les vêtements de la victime. Selon la chaîne, ce dernier aurait enfilé les vêtements de Khashoggi, mais aussi des lunettes et une fausse barbe, et quitté le consulat par une porte de derrière, pour se faire passer pour le journaliste.

Une étrange mise en scène

Selon un officiel turc, cité par la chaîne, l’homme en question, Mustafa al-Madani, a été emmené spécialement d’Arabie Saoudite pour servir de diversion, ce dernier étant d’une taille et d’une corpulence similaire à la victime.

Afin de brouiller les pistes, Al Madani s’est rendu à proximité de la mosquée bleu, lieu ultra-touristique de la ville, afin de se “perdre dans la foule”. C’était sans compter les nombreuses caméras de surveillance disséminées dans Istanbul, qui ont capturé des images de l’homme en train de se rendre dans des toilettes pour se changer, et se débarrasser notamment de sa fausse barbe. CNN présume que lui et son complice auraient alors jeté les vêtements de Jamal Khashoggi dans une benne à ordure, avant de se rendre en métro à leur hôtel.

Une présence qui, selon l’officiel turc, prouve la préméditation du crime et met à nouveau à mal la version saoudienne qui parle, elle, d’une mort accidentelle suite à une “bagarre”, après des semaines de silence autour de la mort du journaliste.

Erreur monumentale

Ces révélations interviennent alors que le président turc, Recep Tayip Erdogan, a promis dimanche de “révéler toute la vérité” sur la mort du journaliste saoudien Jamal Khashoggi. 

Ce dimanche 21 octobre, le ministre des Affaires étrangères du royaume saoudien, Adel Al-Jubeir, a pour sa part qualifié la mort du journaliste d’“erreur monumentale”. “Nous avons découvert qu’il a été tué au consulat. Nous ne savons pas comment, dans le détail. Nous ne savons pas où se trouve le corps”, a déclaré le ministre depuis Riyad, sur la chaîne américaine Fox News. “Les individus qui ont fait cela l’ont fait en dehors du champ de leurs responsabilités. Une erreur monumentale a été faite, aggravée par la tentative de la cacher”, a-t-il ajouté, assurant que le prince héritier Mohammed Ben Salman n’était “pas informé” de cette opération non autorisée par le pouvoir.