MAROC
19/05/2019 12h:18 CET

Affaire Amine Radi: Ouverture d'une enquête à l'encontre du policier accusé d'agression physique et verbale

La DGSN n'a pas tardé à réagir suite à la diffusion de la vidéo de l'agression en direct.

Capture d'écran

FAIT-DIVERS - Tournée en direct sur Facebook dans l’après-midi du samedi 18 mai, la vidéo partagée par l’humoriste Amine Radi, alors qu’il se fait, d’après lui, violemment agressé par un policer de Sidi Bernoussi, près du pont de Tit Mellil à Casablanca, a rapidement fait le tour des réseaux sociaux dépassant le million de vues et provoquant l’indignation des internautes. En réaction, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a déclaré dans un communiqué, relayé par la MAP, que le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a diligenté une enquête judiciaire sous la supervision du parquet compétent.

La DGSN souligne, par le même biais, “avoir réagi rapidement et avec sérieux” au contenu de cette vidéo, dans “laquelle la victime prétend qu’un policier au district de Sidi Bernoussi l’a insulté et l’agressé physiquement lors de son arrestation près du pont de Tit Mellil à Casablanca”. Et de préciser que la vidéo en question a également montré des accrochages entre les deux parties après que la victime a tenté de filmer le visage du policier.

En plus de l’enquête judiciaire menée sous la supervision des autorités judiciaires compétentes, la DGSN souligne que l’inspection générale de la sûreté nationale a lancé une enquête administrative parallèle pour déterminer les dépassements professionnels attribués au policier. Elle devra déterminer les responsabilités et décider des mesures disciplinaires à la lumière des résultats des investigations, ajoute la même source.

Quelques heures après la diffusion de sa vidéo, l’humoriste a tenu à rassurer ses fans sur sa page Facebook. “Je tiens à vous remercier tous pour vos messages de soutien et d’inquiétude”, a-t-il écrit, précisant qu’il a pu rentrer pour prendre le ftour auprès de sa famille.

“Je suis parti au commissariat pour porter plainte et je tiens à remercier tous les policiers professionnels ainsi que M. le préfet qui m’ont accueilli avec respect, sympathie et professionnalisme”, décrit-il. Pour conclure son message, l’humoriste a changé son fameux motto “Va dormir va” par “Réveille toi” pour exprimer une prise de conscience.