TUNISIE
22/08/2018 14h:13 CET

Afek Tounes dénonce la dégradation du service de Tunisair et appelle à des mesures urgentes

Malgré ces problèmes, le PDG de Tunisair table sur des chiffres records pour la saison estivale 2018

SOPA Images via Getty Images

L’état de la compagnie aérienne nationale Tunisair fait jaser certains. Cette fois-ci, c’est le parti Afek Tounes qui met en avant les dysfonctionnements de la compagnie.

Dans un communiqué publié mercredi, le parti a exprimé sa préoccupation quant aux “mauvais services” rendus ces derniers temps par le transporteur en insistant sur ses répercutions néfastes sur l’image de la Tunisie et par ricochet sur le tourisme. 

Le communiqué évoque “la situation difficile” de certains voyageurs tunisiens et étrangers due ”à l’absence totale de communication et d’assistance”.  

Afek Tounes s’est dit étonné par le silence du gouvernement et notamment du ministre des Transports, en fustigeant le manque de sérieux et de communication dans la gestion de cette crise.

Le parti de Yassine Brahim -qui fut lui-même ministre des Transports en 2011-appelle à clarifier les raisons de cette crise et à ce que chacun assume ses responsabilités.

Le parti plaide pour une concertation entre tous les représentants du secteur et à faire le suivi des décisions prises. Plus globalement, Afek Tounes appelle le gouvernement à prendre ses responsabilités concernant le bon fonctionnement des établissements publics afin de s’assurer de la qualité des services et de la rentabilité financière, et ce loin des pressions idéologiques et des calculs politiciens.

Les billets à des prix exorbitants, les retards, le vol reviennent constamment au devant de la scène concernant le service de Tunisair. Le PDG de la compagnie, Elyes Mnakbi, parle, quant à lui, d’autres lacunes, en l’occurrence, le manque d’avions, avec un parc qui compte 28 appareils dont 24 seulement fonctionnent normalement, alors que le reste est en maintenance.

En ce qui concerne le retard enregistré pour un nombre de vols, Mnakbi a imputé ceci au manque d’avions et d’agents mais aussi à l’infrastructure de l’aéroport, inadaptée au nombre de voyageurs. 

Malgré ces problèmes, le PDG de Tunisair table sur des chiffres records pour la saison estivale 2018, au niveau du nombre des voyageurs, lequel dépassera 4 millions de personnes, mais aussi au niveau des revenus. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.