ALGÉRIE
10/10/2019 12h:19 CET

Aéroport d'Alger: L'ETRHB perd le contrat de réalisation de la piste d'atterrissage

NurPhoto via Getty Images
Opening of the new terminal of the Algerian international airport Houari Boumediene on April 24, 2019, which was completed by the Chinese Government Building Engineering Company (CSCEC), the first official flight for Paris will be April 29, 2019. (Photo by Billal Bensalem/NurPhoto via Getty Images)

Le Premier ministre, Nourreddine Bedoui, a décidé de résilier le contrat du groupe ETRHB Haddad portant sur la réalisation de la piste principale de l’aéroport international d’Alger, a-t-il annoncé mercredi à l’issue d’une réunion du gouvernement. 

Dans un communiqué, publié sur la page Facebook du Premier ministère, M. Bedoui a souligné “l’incapacité de l’entreprise chargée de réaliser la piste principale de l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene, dont le taux d’avancement n’a pas dépassé 40% avec le dépassement du délai imparti 36 mois”.

Il a justifié la décision de résilier le contrat de l’ETRHB par les “engagements de l’Algérie vis à vis de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OAIC), et des difficultés que connait l’aéroport d’Alger et l’impact négatif de cette situation sur ses recettes et sur l’économie nationale en général”. 

Le Premier ministère précise que “suite aux deux mises en demeure adressées à l’entreprise défaillante, (Nourreddine Bedoui) a donné des instructions fermes au ministre des Travaux publics et des Transports à l’effet de résilier immédiatement le contrat avec l’entreprise en question ”. 

Le même ministère est instruit de relancer le projet “avec une autre entreprise qualifiée et compétente pour parachever ce projet stratégique”. 

 

 Les travaux d’élargissement de la piste d’atterrissage EST de la nouvelle aérogare, confiés à l’ETRHB, étaient à l’arrêt depuis plusieurs mois. “La réalisation et l’entretien des pistes ont toujours été à la charge de l’EVSM (Entreprise de viabilisation de Sidi Moussa), qui bénéficie de l’expertise. Mais l’ERTHB a obtenu le marché de gré à gré”.

L’ETRHB ne bénéficiant pas de l’expertise nécessaire dans un tel ouvrage, celui-ci est à l’arrêt”, avait-on fait savoir au HuffPost Algérie.

De ce fait, les avions gros-porteurs, à l’instar d’un Airbus A380 ne peuvent ni décoller ni atterrir dans cette piste. “Les moteurs extérieurs dépassent la piste praticable et ceci constitue un danger pour l’appareil et les passagers à son bord”, explique-t-on encore.