MAROC
18/01/2019 17h:53 CET

Aeromexico se moque des préjugés américains sur le Mexique

Cette publicité est largement commentée sur les réseaux en plein shutdown lié au mur de Donald Trump.

MEXIQUE - Quelle est la proportion de vérité dans cette pub? La marque refuse de le dire. Ce qui est sûr par contre, c’est que son humour a fait mouche dans une Amérique paralysée par un shutdown dû au projet porté par Donald Trumpde mur sur la frontière mexicaine.

La compagnie aérienne Aeromexico diffuse depuis quelques jours un spot publicitaire, devenu rapidement viral, qui s’amuse des préjugés des Américains contre le Mexique. La firme prétend démontrer à des Texans rétifs qu’ils ont une part de sang mexicain (et leur propose dans la foulée une réduction proportionnelle à ce taux).

Sollicité par l’AFP et plusieurs médias américains, notamment au sujet des personnes qui apparaissent dans le spot et la nature des tests ADN, Aeromexico n’a pas donné suite. Sur son compte Twitter, Aeromexico a, par ailleurs, précisé qu’il ne s’agissait pas d’une promotion ouverte au public.

 

“Laissez moi rester ici en paix et laissez ces gens rester de leur côté de la frontière”

L’équipe du film se serait donc rendue à Wharton, une petite ville du Texas située non loin de Houston, pour interroger plusieurs de ses habitants, tous affirmant qu’ils ne souhaitent pas voyager au Mexique.

“Laissez moi rester ici en paix et laissez ces gens rester de leur côté de la frontière”, réagit notamment un homme coiffé d’un chapeau de cow-boy.

L’équipe propose alors aux mêmes personnes, toutes blanches, de réaliser un test ADN, dont les résultats montrent qu’ils ont tous une part d’origine mexicaine, ce qui n’est pas surprenant dans cet Etat frontalier qui faisait officiellement partie du Mexique jusqu’en 1836.

Prévenus du fait qu’ils ont du sang mexicain, les habitants de Wharton réagissent souvent mal, certains affichant ouvertement leur contrariété.

L’équipe leur annonce alors qu’Aeromexico leur offre un pourcentage de réduction sur leur prochain vol à destination du Mexique, en fonction de la proportion de sang mexicain qui coule dans leurs veines.

Leur humeur change instantanément et l’un d’eux demande même si sa femme peut également bénéficier de la réduction.

Point d’orgue, une femme prénommée Betsy, dont les résultats montreraient qu’elle n’a que 3% de sang mexicain, semble frustrée à l’idée de ne pas bénéficier d’un rabais significatif, elle qui, peu avant, ne voulait pas mettre les pieds aux Mexique.

Cet article a initialement été publié sur Le HuffPost France.